Algérie: Agriculture - Instructions pour actualiser en continue la cartographie de la production nationale

Alger — Le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane a donné, lors de la réunion du gouvernement tenue samedi à Alger, des instructions pour l'actualisation continue de la cartographie de la production agricole nationale afin de réguler efficacement le marché.

M. Benabderrahmane "a chargé le ministre de l'Agriculture et du Développement rural d'assurer une actualisation continue de la cartographie de la production agricole nationale ainsi que celle afférente aux capacités de stockage", ont indiqué les services du Premier ministre dans un communiqué.

Ces instructions ont été données à l'issue d'une une communication présentée par le ministre de l'Agriculture et du Développement rural sur l'évaluation du rôle du dispositif Syrpalac (Système de régulation des produits agricoles de large consommation).

L'exposé a porté sur le mode opératoire du Syrpalac notamment en matière d'opérations de stockage et de déstockage des principaux produits agricoles ainsi que le suivi et l'évaluation de ces opérations.

Il a également porté sur les actions entreprises par le secteur de l'agriculture pour assurer un approvisionnement régulier et en quantités suffisantes du marché national en pommes de terre, notamment durant les périodes ou l'offre de produits frais n'est pas encore disponible, selon le communiqué.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X