Angola: ZEE s'engage dans la compétitivité des marchés continentaux

Luanda — Le président du conseil d'administration de la Zone économique spéciale (ZEE, sigle en portugais), Henriques da Silva, a réaffirmé aujourd'hui l'engagement à évoluer de plus en plus, afin de maintenir la compétitivité des grands investisseurs au niveau régional et continental.

Selon le gestionnaire de ce parc industriel, l'intention est de différencier la marque de la ZEE et de gagner de plus en plus d'investissements pour l'Angola, en tenant compte de la demande et du potentiel existants.

Depuis son existence jusqu'en 2020, a-t-il dit, la Zone économique spéciale avait créé plus de six mille emplois, grâce au plein fonctionnement de 10 projets d'entreprise, sur une liste de 40 approuvées au cours de cette période.

Sur les 40 projets approuvés en deux ans, 10 sont en pleine exploitation, 10 sont en phase de montage des équipements et le reste est en construction, selon Henriques da Silva.

Il a expliqué qu'en tant que résultats nets pour l'exercice 2020, la ZEE avait un solde de 94.123.240 kwanzas, soit une réduction de 82% par rapport à 2019.

S'exprimant lors de la cérémonie des festivités des 12 ans d'existence de ZEE, Henriques da Silva a déclaré qu'ils continueraient - en tant que groupe - à travailler pour attirer plus d'investissements vers le pays, et par conséquent améliorer l'environnement des affaires, et garantir la richesse des familles.

Depuis sa création en 2009, la ZEE a pour mission de contribuer à l'élargissement de la base productive nationale, en élevant les niveaux de compétitivité du pays, par rapport à la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), en particulier, et du continent africain, en général.

Le parc industriel angolais (ZEE) est situé dans la municipalité de Viana, à Luanda, et dispose d'infrastructures qui offrent des opportunités pour l'installation d'unités de production, en vue de créer des emplois et d'améliorer les conditions de vie des citoyens.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X