Afrique: Coupe africaine de la confédération - Les Diables noirs contraints au nul par Orlando Pirates

Les Diablotins n'ont pas pu faire mieux qu'un match nul de 0-0, le 15 octobre au stade Alphonse-Massamba-Débat, devant le club sud africain d'Orlando Pirates en match aller des seizièmes de finale de la confédération.

Un résultat piège qui oblige les Diables noirs à réaliser un exploit lors de la manche retour, en Afrique du Sud, en vue d'assurer leur qualification pour le tour de cadrage. Auront-ils les moyens d'y parvenir ? Les Diables noirs n'ont pas mis toutes les chances de leur côté à domicile, pour aborder le match retour dans de bonnes conditions psychologiques conséquentes.

L'équipe a visiblement eu du mal à contourner le bloc bas imposé par les Sud-Africains. Et pourtant, dans les intentions, il y avait la volonté de faire le résultat car les Diables noirs ont tout tenté pour apporter le surnombre dans la surface de réparation de l'adversaire grâce à la multiplication des centres et débordements. Toutes les tentatives ont donné les mêmes résultats.

Les Diables noirs manquent cruellement un véritable tueur, ce joueur capable de peser sur la défense et ayant le flair de bien anticiper les centres qui lui sont destinés. La plupart des duels ont été gagnés par les défenseurs sud africains et les quelques rares fois quand un joueur congolais se trouvait dans la position idéale, les Sud-Africains d'Orlando sortaient sur lui pour l'empêcher d'armer une frappe.

Même le gardien sud-africain, impeccable dans les 5,50m, a été de beaucoup dans le résultat plus encourageant obtenu par Orlando Pirates à Brazzaville. Il a plusieurs fois soulagé sa défense en enlevant in extremis les centres que les Diablotins s'apprêtaient à couper au second poteau.

Les Diablotins regretteront certainement le centre de Malonga qui aurait pu permettre à Djimbi de faire la différence mais sa reprise de tête passait au-dessus de la barre à la 28e mn. Une autre action à mettre au credit des Diables noirs est le sauvetage d' un joueur sud-africain, lequel a détourné de la poirtine, à la première mi-temps, un ballon qui semblait pourtant cadré.

En manque de solution face à la défense sud-africaine, les Diablotins ayant libéré quelques espaces dans le but sont passés tout près de la correctionnelle dans les ultimes minutes de la rencontre quand Giscard Mavoungou a sorti un arrêt de grande classe dans les moments forts d'Orlando, notamment sur la frappe de Makgaka, à la 88e mn. C'est dans ces moments que les joueurs d'Orlando ont obtenu deux coups francs dangereux. Les frappes ont été toutes cadrées mais manquaient de puissance pour inquiéter les Diablotins.

Malgré ce nul blanc, Dahn Nsondé, l'entraîneur des Diables noirs, reste optimiste pour le second acte dans une semaine . « Nous ne sommes pas satisfaits parce qu'à domicile on cherche toujours à gagner mais ayons fait un match nul vierge, je pense que les chances sont toujours intactes. L'adversaire n'a pas joué trop haut. Je pense qu'au match retour, il va ouvrir le jeu et cela nous permettrait de bien jouer, surtout le surprendre dans les contre-attaques. Pour le match retour, la première option sera la solidité défensive, ne pas encaisser en Afrique du Sud et après, on verra si on a des ouvertures pour marquer au moins un but ou faire un nul avec but », a indiqué l'entraîneur.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X