Algérie: Les manifestations du 17 octobre 1961 ont donné forte impulsion à la Révolution

Alger — Le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droits, Laïd Rebiga, a estimé samedi à Alger que les manifestations du 17 octobre 1961 en France "ont donné une forte impulsion" à la glorieuse Guerre de libération nationale à l'étranger.

Dans une allocution lue en son nom par le directeur de cabinet du ministère, lors des travaux d'une conférence organisée à l'Assemblée populaire nationale (APN) sous le thème "Le fleuve encore ensanglanté aux yeux des Algériens", en présence du président de l'institution parlementaire, Brahim Boughali, M. Rebiga a précisé que ces manifestations "ont donné une forte impulsion à la glorieuse Guerre de libération nationale hors de ses frontières territoriales et montré au monde l'adhésion du peuple algérien à cette Révolution".

A cette occasion, le moudjahid Mohamed Ghafir, dit Mouh Clichy, a rappelé que le Front de libération nationale (FLN) comptait 80.000 militants dans Paris et sa banlieue, soulignant que les manifestants ont veillé au pacifisme de ces manifestations conformément aux ordres du commandement de la Révolution en France et en Allemagne.

Les agressions contre la communauté algérienne en France existaient avant les manifestations du 17 octobre 1961, a-t-il dit, évoquant les lois iniques et discriminatoire à leur encontre.

Selon lui, ces manifestations qui se sont transformées en massacres ont eu pour résultat de desserrer l'étau sur la Guerre de libération nationale à l'intérieur et ont amené Charles De Gaulle a établir des contacts sérieux avec le FLN.

Le moudjahid a appelé à mettre en valeur le travail de la Fédération du FLN en France dans la structuration de l'immigration algérienne en Europe et le financement de la Révolution.

De son côté, le moudjahid Aït Ahcène Idir a fait savoir que ces manifestations ont été préparées pacifiquement afin de préserver l'image honorable de la Guerre de libération nationale, soulignant que la Police française n'a pas hésité, dans la répression des manifestations, à user de la torture sous toutes ses formes contre des femmes et des mineurs.

Au terme de cette rencontre, des moudjahidine, dont certains ayant participé à ces manifestations, ont été honorés en reconnaissance de leur rôle dans l'indépendance du pays et le recouvrement de la souveraineté nationale.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X