Guinée: Transition, résumé de la journée du Samedi 16 octobre 2021

17 Octobre 2021

Le président Bissau Guinéen, Umaro Cissoco Embaló s'est exprimé aujourd'hui sur la situation guinéenne, il s'est montré préoccupé par le sort de l'ancien président Alpha Condé. Il révèle avoir tenté de persuader au téléphone le colonel Doumbouya de laisser Alpha Condé sortir du pays, vu son âge et que les présidents Sassou Nguesso et Erdogan seraient disposés à le recevoir dans leurs pays.

Il annonce par la même occasion qu'il sera bientôt à Conakry pour rencontrer son jeune frère, le colonel Mamadi Doumbouya.

Le consul honoraire de la Guinée au Maroc, Roda Fawaz a lui aussi réagi par voix de presse au renversement du régime du président Alpha Condé, Il affirme qu'il s'agit d'une libération de du peuple de Guinée de 10ans de souffrance. Il a révélé par la même occasion que le président Alpha Condé avait bloqué le budget du consulat, depuis 10 ans et qu'il était souvent obligé d'utiliser ses propres moyens pour faire face aux problèmes des guinéens vivants au Maroc, notamment ceux des étudiants ayants des problèmes de loyer ou avec la police.

Sur les raisons de la suspension de son budget, Roda Fawaz affirme que c'est depuis que le président Alpha Condé a appris qu'il avait soutenu le président Lansana Conté contre la rébellion de 2000 à 2003 que ce dernier a décidé de tout bloquer.

Aujourd'hui, le président de l'UFDG a envoyé un message fort à ses militants, il les a invité à se concentrer sur l'essentiel, que l'heure n'est plus à critiquer Alpha Condé à partir du moment où ce dernier a été déposé.

Parlant de ses militants tués sous le régime précédent, Cellou demande justice mais surtout invite les familles au pardon.

Il affirme que la réconciliation sera dorénavant le combat de l'UFDG.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X