Sahara Occidental: Pillage des ressources sahraouies - Accord israélo-marocain sur l'exploration d'hydrocarbures à Dakhla

L'Office national marocain des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) et la compagnie pétrolière israélienne Ratio Petroleum viennent de signer un accord sur l'exploration du bloc atlantique de la ville de Dakhla occupée, en violation du droit international.

L'accord paraphé fin septembre est considéré comme étant doublement politique, intervenant neuf mois après la signature de l'accord sur la normalisation des relations entre l'entité sioniste et le Maroc.

La superficie totale du bloc atlantique de Dakhla est de plus de 129.000 kilomètres carrés. Il est situé dans la partie sud du Sahara Occidental et s'étend jusqu'à la frontière avec la Mauritanie. Le bloc couvre une zone partant du rivage, y compris la zone d'eau peu profonde et s'étend jusqu'à une profondeur d'eau d'environ 3.000 mètres.

L'accord fixe également les conditions d'obtention par Ratio Petroleum d'une licence d'exploitation et de production de pétrole.

Aux termes de cet accord, le Maroc toucherait une redevance de 7% si le pétrole est découvert à plus de 200m sous les eaux avec une production de plus de 500.000 tonnes, et 3,5% pour le gaz naturel si l'extraction dépasse les 500.000 mètres cubes, selon les détails révélés jusqu'ici, repris par des médias marocains.Plusieurs autres clauses, les vraies, devraient être dévoilées lors de la visite prochaine du ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, au Maroc, selon les mêmes sources.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X