Seychelles: Une seychelloise accomplit son rêve d'enfant en participant au "Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc"

C'est une première pour les Seychelles - Aurélie Bonvalet est la première femme seychelloise à participer dans Le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc, le seul Rallye Raid 100% féminin.

Le Rallye Aïcha des Gazelles développe une autre vision de la compétition automobile : pas de vitesse et pas de GPS mais une navigation à l'ancienne, uniquement en hors-piste.

Depuis 1990, le rallye, qui est ouvert à toutes les femmes amatrices ou professionnelles, surnomme 'les gazelles', rassemble des femmes de 18 à 65 ans et de 33 nationalités différentes dans le désert marocain.

Cette année la compétition a vu la participation de deux cents véhicules et quatre cents femmes, dont Aurélie Bonvalet et sa coéquipière, franco-espagnole, Elizabeth Miras qui faisait équipe sous le nom « Les Gazelles de Provence & Evasion 209 ».

Equipée d'une carte, une boussole, et leur 4x4, elles se sont battues à côté des autres femmes, pendant neuf jours du 22 au 30 septembre, pour parcourir le désert et recueillir des points.

Le Rallye Aïcha des Gazelles développe une autre vision de la compétition automobile : pas de vitesse et pas de GPS mais une navigation à l'ancienne, uniquement en hors-piste. (Le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc) Photo License: All Rights Reserved

Outre son côté compétitif, l'équipe 209 a aussi apporté son soutien à une petite association non charitable « Le sourire D Apolline » destiné à une petite fille handicapée âgée de 7 ans, qui souffre d'une maladie non identifiée.

Aurélie a dit à la SNA que cette aventure était extrême.

« Si j'ai un mot pour décrire la course, - 'extrême, extrême et extrême'. On se réveillait très tôt le matin, pour le départ à 7 heures et on conduisait toute la journée quelquefois jusqu'à neuf heures le soir. Dès que l'on arrivait, on se préparait pour le lendemain et on a fait cela pendant 8 jours », a dit Bonvalet.

Outre une chaleur élevée, qui empirait les choses, Bonvalet dit que, quelquefois elles se sont retrouvées seules dans le désert.

« On était isolée, loin, et quelquefois seules parce qu'il n'y a aucun autre véhicule dans les alentours et on voyait que les sables. On se sentait perdue et c'était très dur. La chaleur aggravait les choses. J'ai bu au moins quatre litres d'eau par jour. Je ne savais pas que je pouvais boire autant d'eau en une seule journée », a dit Bonvalet.

La course, qui d'habitude se tient pendant l'hiver en mars, s'est déroulée en septembre dernier, pendant l'été.

Le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc aurait dû avoir lieu l'année dernière, mais a été reporté à cause de la covid-19. Bonvalet dit que la préparation qui devait dure huit mois s'est alors prolongée pour deux ans.

« C'était très intense, et l'on a fait du franchissement technique en tout-terrain en 4x4, pour savoir comment conduire dans les dunes de sable, qui est un terrain compliqué. Cela nous a beaucoup aidés quand on était dans le désert, pour savoir comment sortir d'un trou ou conduire sur des cailloux», a expliqué Bonvalet.

La seychelloise a dit qu'elle était contente d'avoir accompli son rêve d'enfant.

« J'habite Nice dans le sud de France et chaque année, je vois tous ces véhicules qui traversent notre ville pour le port de Sète pour l'embarcation vers Maroc. Je suis passionnée par la course et les véhicules et je suis ravie d'avoir participé cette année ».

'L'équipe des Gazelles de Provence & Evasion 209' qui a terminé le rallye à la 86e position a aussi été parmi les vingt premières équipes dans l'épreuve marathon qui se tient au cours des deux derniers jours du rallye.

Une très grande réussite pour Bonvalet.

« C'était incroyable et je suis très fière d'avoir complété cette course. C'était une bonne façon de repousser mes limites, de tester tous mes aspects, - physiques, mentaux - et je sais maintenant que je suis très forte et que je peux faire face à tout, quelles que soient les difficultés », dit Bonvalet.

'Les Gazelles de Provence & Evasion 209' se sont données rendez-vous l'année prochaine.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X