Cote d'Ivoire: Parti des peuples africain-Ci - Laurent Gbagbo se relance

Laurent Gbagbo, président du Ppa-Ci.
17 Octobre 2021

Elu premier président de sa formation politique, le parti des peuple africains-Côte d'Ivoire, (Ppa-Ci), Laurent Gbagbo signe son grand retour en politique.

Salle comble. Danses. Cris de joie. Le palais des congrès de l'hôtel ivoire a accueilli ce samedi 16 octobre 2021, la crème de la politique ivoirienne et de plusieurs délégations étrangères. Tous ont répondu présents, à l'exception de Simone Gbagbo, à l'invitation de l'ex-chef de l'État, Laurent Gbagbo pour la création de son nouvel instrument politique. Pour ce nouveau départ en politique, le Président Gbagbo veut rassembler la gauche authentique ivoirienne pour en faire un instrument politique de conquête du pouvoir d'état. Il tourne définitivement la parenthèse de la crise postélectorale de 2021. Il a ainsi entériné la rupture avec son ancien parti, le Front populaire ivoirien (Fpi). En ligne de mire, de ce retour en grande pompe, la présidentielle de 2025.

Les congressistes réunis, hier, nuit, à l'hôtel Sofitel ivoire d'Abidjan-Cocody pour la constitution du nouveau parti de Laurent Gbagbo ont validé le Parti des peuples africains-Côte d'Ivoire (Ppa-CI) comme nom du nouveau parti par acclamations. Laurent Gbagbo a été élu premier président dudit parti par acclamation. Il est donc le tout premier président du Ppa-CI. L'ex-chef de l'Etat sera présenté, officiellement le dimanche 17 octobre 2021, comme président du Ppa-CI, lors de la cérémonie de clôture du Congrès constitutif, où il y tiendra également son premier discours. A travers, cette nouvelle formation, Laurent Gbagbo, 76 ans, veut se donner une jouvence politique. Se remettre en selle dans le paysage politique ivoirien après dix années de boycott des présidentielles de 2015 et 2020.

Le Président Henri Konan Bédié lui a déjà adressé pleins succès dans ses prochaines missions dont celle notamment d'un acteur important de la réconciliation inclusive de la Côte d'Ivoire à ses côtés. La déclaration du président du Pdci-Rda a été lue samedi par le Vice-président, Georges Philipe Ezaley. Pour le président du congrès, Sébastien Dano Djédjé, la création de ce nouveau parti est l'annonce d'une restructuration idéologique et organisationnelle en vue de rassembler les forces authentiquement de gauche en Côte d'Ivoire. C'est une interpellation pour les partisans de Laurent Gbagbo d'agir politiquement afin de faire de la Côte d'Ivoire une communauté démocratique, respectueuse des libertés individuelles et collectives, y compris la liberté d'entreprendre. À l'en croire, il s'agira par la suite, chemin faisant, de tendre la main aux forces démocratiques des autres pays du continent en raison de la similitude des problèmes ivoiriens et africains.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X