Sénégal: [Grand angle] Équipe nationale-24 victoires et 6 nuls - Imbattables en éliminatoires, les « Lions » fébriles en phases finale

17 Octobre 2021

Si les phases de qualification étaient un championnat, Aliou Cissé serait sacré et de fort belle manière. Depuis qu'il est aux commandes, en mars 2015, ses poulains ont disputé 30 matches (éliminatoires de coupe d'Afrique et de mondial confondus) pour 24 victoires et 6 nuls. Malgré ces performances, l'équipe nationale n'arrive toujours pas à graver son nom au palmarès. S'il veut continuer l'aventure, le technicien a intérêt à faire mieux et prouver que l'ère des balbutiements est révolue.

Difficile de faire l'unanimité quand on est entraineur d'une équipe comme le Sénégal, avec une nouvelle génération qui, selon certains observateurs, paraît encore plus forte que ses devancières. Aliou Cissé en sait quelque chose. Il a beau empiler les victoires, les gens trouvent toujours à redire. Soit il ne gagne pas avec la manière, soit c'est le système de jeu mis en place par le technicien qui est remis en cause, décrié. Mais Aliou Cissé a déjà dit à qui veut l'entendre qu'il n'était pas trop fan du système de jeu prôné par beaucoup d'équipes, la finalité du football étant, selon lui, de gagner. Or, a-t-il laissé entendre, la maîtrise du ballon ne garantit pas toujours la victoire. « Je ne suis pas adepte de possession de balle dans une zone de construction, de consolidation qui n'en finit pas. J'ai envie que mon équipe aille dans la zone de déstabilisation et de finition. Il faut donc défendre notre but pour essayer de ne pas prendre de but, et attaquer l'adverse en marquant un à deux buts de plus », avait-il alors répondu à ses détracteurs.

Depuis, Cissé, qui peine à trouver son onze idéal, continue d'engranger des victoires ; même si les copies rendues ne sont pas aussi convaincantes. Et depuis juillet 2019, le Sénégal, malgré ses performances décriées, a intégré le Top 20 mondial et domine toujours le classement Fifa au niveau continental. Ce qui lui a d'ailleurs valu le surnom de « roi sans couronne » puisque les deux seuls faits d'armes des « Lions » restent les deux finales de Can perdues en 2002 (contre Cameroun) et en 2019 (contre Algérie).

Mardi dernier, sur la route de Qatar 2022, le Sénégal a encore disposé de la Namibie (3-1, 4ème journée éliminatoire) qu'il avait laminé (4-1) trois jours plus tôt à Thiès. Cette victoire permet à l'équipe d'Aliou Cissé de passer avec brio au tour suivant.

Invaincu en éliminatoire depuis ... 2014

Pour voir la dernière défaite du Sénégal en éliminatoires, il faut remonter au 15 octobre 2014. C'était contre la Tunisie, en match comptant pour la 4ème journée des phases de qualification pour la Can 2015, dans le groupe G. Les « Lions » s'étaient inclinés (0-1) à Monastir, sur un but de Ferjani Sassi dans les ultimes instants de la rencontre (90+4).

Depuis qu'il est aux commandes de l'équipe, soit un peu plus de six ans, Aliou Cissé n'a enregistré la moindre défaite en éliminatoires ; que ce soit pour la Can ou le Mondial. Lors des éliminatoires de la Can 2017, le Sénégal a fait le plein de points (18/18) en survolant le Groupe K qu'il partageait avec la Namibie, le Burundi et le Niger. Les « Lions » ont encore assuré lors des qualifications de la Can 2019 avec 5 victoires et un match nul contre Madagascar (2-2). Sur la route de « Cameroun 2021 », Sadio Mané et compagnie ont récidivé en engrangeant 4 victoires et 2 nuls (0-0 contre Congo et 1-1 contre Eswatini). En 2018, l'équipe d'Aliou Cissé s'était brillamment qualifiée pour le rendez-vous russe. Cinq victoires et trois matches nuls leur avaient permis de mettre fin à seize ans de disette.

Pour le grand banquet de « Qatar 2022 », le Sénégal a fait la moitié du chemin en survolant le groupe G, grâce à son sans-faute (quatre victoires de rang) ; une performance qui le propulse au troisième et dernier tour qu'il devra bien aborder pour espérer être au rendez-vous.

Au total, les « Lions » de Cissé ont disputé 30 matches et en ont remporté 24 pour 6 nuls (63 buts inscrits et 14 encaissés) en phases éliminatoires. Aucun de leurs adversaires n'a réussi à les prendre à défaut. Un parcours incroyable que l'équipe peine malheureusement à reproduire lors des grands rendez-vous.

Un plafond de verre à briser

Aujourd'hui, l'ancien capitaine des « Lions » en est à cinq campagnes (3 en Can et 2 en Coupe du monde) en éliminatoires et son équipe a toujours tiré son épingle du jeu. Mais ce n'est pas sur ce champ qu'Aliou Cissé est attendu ; le Sénégal étant l'une des rares grandes nations de football à afficher un palmarès vierge. Les échecs répétitifs sont difficiles à digérer pour les dirigeants et joueurs. Ils le sont aussi pour tout le peuple, qui est toujours resté et continue de rester sur sa faim. Le Ministre des Sports, Matar Ba, l'a rappelé récemment. « Quand on a la plus belle équipe africaine, l'objectif c'est de gagner la Can. Quand l'État injecte beaucoup d'argent dans cette équipe nationale, les objectifs ne sont pas négociables », avait-il déclaré à la suite de la victoire du Sénégal sur la Namibie à Thiès. À juste raison d'ailleurs, parce qu'à chaque campagne, les « Lions » sont annoncés parmi les favoris, mais sont toujours rentrés bredouilles. Le plafond de verre semble si difficile à briser pour tous les techniciens qui se sont succédé à la tête de l'équipe nationale. La réaction de Cissé ne s'est pas fait attendre. Selon lui, « le Sénégal peut gagner la Can, mais il y a 4 à 6 nations qui sont aussi capables d'aller gagner la Coupe ... ». Une réplique qui a tout son sens.

Aujourd'hui, l'épée de Damoclès semble planer au-dessus de la tête du technicien. Son contrat qui a expiré le 31 août dernier a été prolongé de deux ans depuis le 20 septembre. Ce qui fait que Cissé est lié avec la Fédération sénégalaise de football (Fsf) jusqu'en 2023, soit après la Can en Côte d'Ivoire. Avec l'objectif fixé par le patron du sport, il a un gros challenge à relever. L'avenir de Cissé à la tête de l'équipe dépendra donc des performances qu'il réalisera au Cameroun, en janvier prochain.

-----------------------------------

MATCHES DU SÉNÉGAL EN ELIMINATOIRES

Can 2017 : Groupe K

Sénégal-Burundi 3-1 ; Namibie-Sénégal 0-2 ; Sénégal-Niger 2-0 ; Niger-Sénégal 1-2 ; Burundi-Sénégal 0-2 ; Sénégal-Namibie 2-0.

Can 2019 : Groupe A

Sénégal-Guinée équatoriale 3-0 ; Madagascar-Sénégal 2-2 ; Sénégal-Soudan 3-0 ; Soudan-Sénégal 0-1 ; Guinée équatoriale-Sénégal 0-1 ; Sénégal-Madagascar 2-0.

Can 2021 : Groupe I

Sénégal-Congo 2-0 ; Eswatini-Sénégal 1-4 ; Sénégal-Guinée Bissau 2-0 ; Guinée Bissau-Sénégal 0-1 ; Congo-Sénégal 0-0 ;

Sénégal-Eswatini 1-1.

Coupe du monde 2018 : Groupe D

Sénégal-Cap-Vert 2-0 ; Sénégal-Burkina 0-0 ; Burkina-Sénégal 2-2 ; Cap-Vert- Sénégal 0-2 ; Afrique du Sud-Sénégal 0-2 ; Sénégal-Afrique du Sud 2-1.

Coupe du monde 2022 : Groupe H

Sénégal-Togo 2-0 ; Congo-Sénégal 1-3 ; Sénégal-Namibie 4-1,

Namibie-Sénégal 1-3. Restent à jouer : Togo-Sénégal, Sénégal-Congo.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X