Algérie: Tribunal de Sidi M'hamed - 3 ans de prison ferme contre l'ancienne ministre Houda Faraoun

- Le Pôle pénal spécialisé dans la lutte contre les crimes financiers et économiques près le tribunal de Sidi M'hamed (Alger), a condamné lundi l'ancienne ministre de la Poste et des télécommunications, Imane Houda Faraoun, à 3 ans de prison ferme assortie d'une amende de 500.000 da et l'ancien directeur général d'Algérie Télécom (AT), Tayeb Kebbal, à 5 ans de prison ferme assortis d'une amende d'un million de DA.

Un mandat de dépôt a été également émis contre l'ancien DG d'AT, lors de ce procès.

L'ancien P-dg de Mobilis, Choudar Ahmed a été acquitté. Le président de la commission des négociations à Algérie Télécom, Berrani Sid Ahmed a bénéficié du même verdict avec levée du contrôle judiciaire. Les autres accusés à savoir le secrétaire technique de cette commission et ses membres ont été également acquittés.

Les accusés ont été poursuivis dans cette affaire pour corruption, dilapidation des deniers publics, octroi d'indus privilèges et abus de fonction.

Mardi dernier, le Procureur de la République près le même Pôle avait requis une peine de huit (8) ans de prison ferme assortie d'une amende de cent millions DA contre l'ancienne ministre de la Poste et des Télécommunications, Imane Houda Feraoun, et l'ancien directeur général d'Algérie Télécom, Tayeb Kebbal.

Il avait également requis six (6) ans de prison contre le président de la commission des marchés d'Algérie Télécom, quatre (4) ans de prison contre le reste des accusés, d'anciens cadres d'Algérie Télécom et l'ancien directeur général de Mobilis, et cinq (5) ans d'inéligibilité à l'encontre de tous les accusés

Le Procureur de la République avait, par ailleurs, requis une amende de cinq (5) millions de DA contre les sociétés "Huawei" et "ZTE".

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X