Congo-Brazzaville: Olympisme - Troisième mandat d'Amos Mbayo

Candidat à sa propre succession au Comité olympique congolais (COC), Amos Mbayo Kitenge a été réélu, le 14 octobre, au cours d'une assemblée générale tenue à Kinshasa pour un troisième mandat. Il a obtenu 63 voix sur 70 votants. A la tête de l'instance congolaise de l'olympisme depuis 2013, il a aussi été ministre des Sports et garde le siège de président de la Fédération de handball du Congo.

Le président de la Fédération de volley-ball du Congo, Christian Matata, pour sa part, a hérité du poste de deuxième vice-président avec 65 voix sur 70, alors que celui de la Fédération congolaise de boxe, Ferdinand Ilunga Luyoyo, intègre le COC, élu troisième vice-président (34 voix), préféré par les électeurs à l'ancien président Jean Beya wa Kabenga (26 voix).

Pitshou Bolenge (52 voix) a conservé son poste de quatrième vice-président, battant son concurrent Freddy Lakombo. Alain Badiashile revient au sein du COC comme secrétaire général, poste qu'il avait occupé entre 2013 et 2017.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X