Rwanda: La CAF suspend le stade régional de Nyamirambo de Kigali, mais

La Confédération Africaine de Football (CAF) a notifié ce dimanche, à la Fédération Rwandaise de football, la suspension du Stade Régional de Nyamirambo de Kigali. Toutefois, les Amawubi auront la chance d'affronter le Mali en novembre prochain, sur leurs bases.

La CAF a interdit au Stade Régional de Nyamirambo de Kigali, au Rwanda, d'accueillir des matchs internationaux de football. L'instance de gestion du football africain se base sur sa dernière visite d'inspection qui a relevé de graves insuffisances dans ce stade. Et malgré les recommandations qui ont été faites, rien n'a été fait par les autorités rwandaises.

«Sur la base du rapport d'inspection, le stade manque toujours de critères et d'exigences de la CAF afin d'accueillir correctement les compétitions internationales, tandis que les recommandations et remarques adressées à votre fédération dans le cadre des inspections précédentes n'ont pas été pleinement mises en œuvre» indique la CAF dans sa note.

Une ultime faveur

La CAF décide d'accorder néanmoins un agrément d'un match pour l'utilisation du stade régional de Nyamirambo Kigali dans les matchs de qualification de la Coupe du Monde de football Qatar 2022 journées 5 et 6. Ce qui signifie que les Amavubi pourront accueillir les Aigles du Mali dans ce stade en novembre prochain.

Mais à l'issue des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA Qatar 2022, une interdiction formelle est automatiquement imposée sur l'utilisation du stade pour tous les matches internationaux des équipes nationales seniors de la CAF et autres compétitions interclubs masculines de la CAF.

La CAF recommande aux autorités du pays d'envisager des travaux de rénovation et de remise en état complets du stade afin de permettre son approbation par la CAF.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X