Cote d'Ivoire: Laurent Gbagbo (président de PPA-Ci) - «C'est une structure pour préparer mon retrait»

18 Octobre 2021

Le rideau est tombé le dimanche 17 octobre sur le premier congrès de la section ivoirienne du parti des peuples africains (PPA-CI). Sans surprise. Laurent Gbagbo a été élu président de cette formation politique.

Dans son discours de clôture d'une heure, le président du PPA-CI, a expliqué les raisons de la création de cet instrument politique. "Il nous fallait un bon instrument de lutte pour que je sois en paix avec moi-même. Je suis maintenant tranquille », a-t-il indiqué.

Pour l'ancien Président de la République, la création de cette formation vise à préparer son retrait de la vie politique. «Il faut préparer le retrait des aînés, il faut qu'ils se préparent», dit-il.

« La structure du parti que je vous ai proposé, c'est une structure pour préparer mon retrait, c'est une structure pour que je puisse m'en aller tranquillement dans mon village sans regrets .C'est une structure pour que le parti lui-même puisse avoir l'œil sur celui qui le dirige. J'ai travaillé des mois et des mois à ça », a-t-il révélé.

«Mon ambition aujourd'hui, c'est de partir. Mais pas de partir pour vous abandonner. Je ne vous abandonnerai pas, car je suis un soldat. J'ai été président de parti politique. J'ai été président de la République. Qu'est-ce que j'ai à gagner encore ? À cet âge-ci, après ce parcours la : la sagesse voudrait que je me prépare à partir. Mais il faut que vous sachez que je suis avec vous, et je serai toujours avec vous », lâché Laurent Gbagbo sous les acclamations de ses partisans réunis depuis deux jours au Palais des congrès de l'Hôtel Sofitel Ivoire.

Dans ce discours d'orientation, l'ancien président de la République, s'est dit prêt à passer le relais, mais à son rythme, soutient avoir tiré les leçons de cette expérience à travers la nouvelle structure politique. C'est à l'œuvre qu'il sera jugé.

C'est pourquoi il a fait une révélation sur suite de sa carrière politique qui divise ses partisans. "Si demain, on me dit que je ne peux être candidat, il faut que le parti ait la capacité, avec cet instrument, de relever le défi", a noté Laurent Gbagbo. Et d'ajouter : « Mais à cet âge, que j'ai, après ce parcours-là, la sagesse c'est de se préparer à parti. Mais j'ai décidé que je ne partirai pas brusquement. Parce je l'avais fait une première fois et ça n'a pas réussi. Mais la sagesse est de se préparer à partir. Donc je partirai et il faut que vous sachiez que suis avec vous toujours jusqu'à ce que mes yeux de ferment »

Il faut souligner que Mme Agoh Marthe, Professeur de droit privé, par ailleurs, ancienne vice-président de l'Assemblée nationale a été élue présidente du comité de contrôle du PPA-CI.

Selon président du Congrès, Sébastien Dano Djédjé, 90.300 personnes qui ont été mobilisées pour travailler à la réussite de l'organisation du nouveau parti. « Je les considère comme des adhérents potentiels », a-t-il affirmé.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X