Madagascar: Antananarivo - Les parkings changent de gestionnaires

La société municipale chargée des parkings dans la capitale laisse entendre une amélioration dans ce domaine en prônant la transparence.

La Société Municipale de Gestion Digitale SMGD) succède actuellement à Easy Park. La société municipale assurera toutes les activités liées à la gestion des parkings de la capitale désormais. « La gestion des parkings a été transférée à la SMGD qui n'appartient qu'à la Commune Urbaine d'Antananarivo (CUA). La CUA a un droit de redevabilité envers les usagers de ce service public », indique Thierry Randriamanony, directeur de la Société Municipale de Gestion Digitale. Plusieurs usagers se sont plaints du manque de transparence de l'ancienne gestion.

L'assainissement des parkings et la transparence dans la gestion de ces derniers ont été mis en avant pour cette fois. « Nous nous efforçons de fournir les efforts nécessaires afin d'avancer dans l'assainissement des parkings dans la capitale. Ainsi tous les usagers devront être égaux devant la loi. Nous mobilisons nos efforts dans l'application des textes », enchaîne-t-il. Une nouvelle qui ravit certains usagers.

« On espère que les usagers seront satisfaits de cette modification. Pour l'instant, les modalités sont les mêmes pour les deux gestions », indique un père de famille qui s'est garé sur le parking d'Analakely, hier. Dans le cadre de cette amélioration, les marquages au sol ont été bien définis pour le cas d'Analakely. La délimitation des parkings payants a été effectuée.

Sécurisation du lieu

La sécurisation des parkings reste une nouvelle priorité, à entendre le directeur de la société municipale. La gestion des parkings par la SMGD lui accorde le droit de requérir les droits de parking dans toute la capitale. Ce qui implique qu'aucune autre personne physique ou morale ne pourrait demander les droits de ticket en dehors de cette société.

Des usagers se sont plaints de payer Easy parking et une autre entité de 200 ariary. « Les usagers sont invités à payer le ticket au niveau du kiosque afférent. Ceux qui ont exercé dans l'illégalité et qui réclamaient les droits ne pourront plus le faire », indique le directeur de la SMGD. L'assainissement avance sur cette lancée. « Le savoir des contrôleurs et des responsables a été amélioré. Une application par Mobile Money sera disponible pour améliorer le mode de paiement des droits au niveau des grands parkings gérés par la SMGD », renchérit le directeur.

En ce qui concerne les contraventions, le défaut de paiement ou encore un ticket expiré ainsi que le non respect des règles de parking sont passibles d'une amende de 12 000 à 50 000 ariary. Le stationnement abusif et la pose de barrière illicite seront sanctionnés jusqu'à 120 000 ariary. Le stationnement dangereux sur les places alloués aux taxis ou encore les arrêts de bus sera sanctionné d'une amende de 120 000 ariary. La modalité de paiement de la contravention pourra se faire 15 jours suivant l'infraction et au niveau d'un horodateur ou via Mobile Money mais également au niveau de la caisse de contravention.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X