Maroc: PLF-2022 - 16,02 MMDH pour subventionner les prix du gaz butane et produits alimentaires

Rabat — Un crédit global de près de 16,02 milliards de dirhams (MMDH) a été programmé dans le cadre du Projet de loi de finances (PLF) de l'exercice 2022 pour subventionner les prix du gaz butane et produits alimentaires, soit une hausse de 28%, selon le ministère de l'Economie et des finances.

"Le PLF-2022 a consacré un crédit global de près de 16,02 MMDH destiné à subventionner les prix du gaz butane et des produits alimentaires (sucre et farine de blé tendre)", indique le ministère dans un rapport sur la compensation accompagnant le PLF-2022.

Par ailleurs, le ministère fait savoir que la charge globale de compensation devrait s'élever à près de 14,078 MMDH au cours des neuf premiers mois de 2021.

"Tenant compte de la charge prévue de subvention des produits alimentaire, la charge globale de compensation s'élèverait à près de 14,078 MMDH entre janvier et septembre", lit-on dans ledit rapport.

Pour sa part, la charge de subvention des prix du gaz butane devrait s'établir à 9,932 MMDH à fin septembre 2021, précise le ministère. Cette estimation tient compte des quantités exposées à la consommation en gaz butane, lesquelles sont estimées à 2,03 millions de tonnes.

Sur la base d'une consommation estimée à 915.000 tonnes de sucre, les dépenses de soutien du sucre raffiné devraient, quant à elles, atteindre 2,61 MMDH entre janvier et septembre conte 2,46 MMDH une année auparavant, soit une progression de 6%, d'après le rapport.

S'agissant de la subvention du blé tendre et la farine, les dépenses de leur subvention devraient s'élever à 1,46 MMDH, dont 428 millions de dirhams au titre de soutien du blé tendre importé au cours de la période du 1er février au 15 mai 2021.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X