Algérie: Tir plaide pour le développement de la culture bancaire et financière

Alger — Le président du Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), Rédha Tir a plaidé, lundi à Alger, pour le développement de la culture bancaire et financière en Algérie afin d'absorber les fonds circulant sur le marché informel et promouvoir l'investissement.

Invité du forum "Algérie Maintenant", M. Tir a relevé l'importance de recourir à des "méthodes intelligentes" pour absorber les fonds circulant sur le marché parallèle, pointant du doigt "la culture du système bancaire et financier du pays", qui accuse, selon lui, "beaucoup de retard ayant freiné le développement de l'économie, d'où la nécessite de changer certains comportements entravant la production ou l'investissement".

frauduleuses et l'évasion fiscale, alors que la deuxième concerne le non écoulement des fonds sur le marché formel et les activités commerciales familiales ou ménagères ou non déclarées.

Dans ce sillage, M. Tir a préconisé le développement d'un modèle national d'évaluation de l'économie informelle et l'adoption de l'intelligence économique à travers la promotion de la recherche d'information et les modes de recherche ainsi que le développement des centres de recherche auprès des grandes sociétés.

De son côté, le président de la Commission d'organisation et de surveillance des opérations de bourse (COSOB), président de la Commission d'arbitrage financier et de politiques économiques au CNESE, Abdelhakim Berrah a indiqué que le financement de l'économie par le trésor doit complémenter le financement bancaire, déplorant la faible culture financière des opérateurs.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X