Libye: L'UA en mission de «conciliation» à deux mois de l'élection présidentielle

Une délégation de l'Union africaine débute, ce mardi 19 octobre 2021, une visite d'une semaine à la rencontre des principaux acteurs politiques de l'est à l'ouest du pays. Mandatée par le président congolais Denis Sassou-Nguesso, cette délégation d'une dizaine de membres doit notamment évaluer si les conditions sont réunies pour la tenue du scrutin du 24 décembre.

Le président Mohammed el-Menfi va nous recevoir. Nous allons rencontrer aussi le président du Haut Conseil d'État, monsieur Khaled al-Michri, qui siège également à Tripoli. Nous allons rencontrer le Premier ministre Abdel Hamid Dbeibah et probablement nous irons à Benghazi, à la rencontre de monsieur Aguila Salah, le président du Parlement. L'Union africaine reste attachée à l'idée que les forces étrangères et leurs supplétifs -les mercenaires en tous genres- quittent le pays, pour permettre un scrutin libre, équilibré et transparent. Et puis, avec courtoisie, nous allons essayer d'attirer leur attention sur le sort des migrants. Le respect des droits de l'homme est quelque chose de fondamental pour nous, donc on ne peut pas laisser ces gens subir des traitements inhumains, comme si c'était des bêtes de somme. Mais l'objet principal de la mission, c'est de s'assurer que le processus devant aboutir à l'élection présidentielle est bien en marche, que les choses s'organisent dans les délais. C'est cela principalement.

Jean-Claude Gakosso, ministre congolais des Affaires étrangères

Cette délégation ira également au Caire et à Tunis à la rencontre des Libyens de la diaspora, avec en point d'orgue une visite à Brazzaville pour livrer ses conclusions au président Sassou-Nguesso. Des conclusions qui devraient servir de trame au prochain sommet sur la Libye à Paris, le 12 novembre.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X