Guinée: Anciens généraux au conseil national de la défense, Est-ce un recyclage ?

19 Octobre 2021

Non, c'en est pas un, alors pas du tout !

Il s'agit là des militaires qui ont servi la nation durant toute leur vie et qui ont peut-être, dans une certaine mesure joué un mauvais rôle au soir de leur carrière. C'est peut-être en guise de sanction que le CNRD a décidé de les retirer des rangs des forces de défense et de les renvoyer dans la vie civile.

Il leur faut donc amorcer le processus délicat de transition entre la vie militaire et celle civile.

Cette transition mérite un regard particulier de la part des autorités, pour la simple raison qu'un militaire reconverti en civil, dans la frustration et l'abandon peut constituer une menace pour la sécurité nationale, surtout quand il fut un officier Supérieur, détenteur d'informations sensibles.

Dans les pays avancés comme la France par exemple, il existe une agence de reconversion qui est chargée de la réinsertion des anciens militaires, en les aidant à trouver un emploi dans le secteur privé ou dans l'administration publique.

Pour ce qui est du cas guinéen, saviez vous que les militaires, même à la retraite sont obligés d'informer les autorités de tous leurs déplacements, ce pour toujours garder un œil sur eux?

Saviez vous que plusieurs de ces généraux retraités par le CNRD n'ont pas atteint l'âge de la retraite ?

Je vous garanti que pour une question de sécurité nationale, il est plus que nécessaire de garder un œil sur l'ensemble de ces officiers mis à la retraite et que le conseil national de la défense est un bon outil pour contrôler leurs actions et mouvements.

On aurait pu parler de recyclage si certains d'entre eux avaient été nommés à des fonctions militaires où ils pouvaient avoir une plus grande capacité opérationnelle, mais là, je pense qu'il s'agit surtout d'un processus de réinsertion.

La question militaire est spéciale et mérite un traitement spécial.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X