Rwanda: Human Rights Watch dénonce les arrestations d'opposants avant l'«Ingabire Day»

Il y a quelques jours neuf opposants rwandais et un journaliste ont été arrêtés quelques jours avant l'« Ingabire Day », une journée de débats organisée par le parti d'opposition (le Dalfa-Umurinzi). L'ONG Human Rights Watch a dénoncé les arrestations.

Selon le Bureau des enquêtes rwandais (RIB), ils ont été arrêtés pour « publication de fausses rumeurs visant à inciter au soulèvement ou des troubles au sein de la population ». En réaction, HRW a dénoncé ces arrestations dans un communiqué intitulé « Rwanda : la répression contre l'opposition et les médias s'intensifie ».

Lewis Mudge est le directeur Afrique de l'ONG : « En termes d'espace démocratique au Rwanda, il y a des choses qui ne vont pas par rapport en général à cette fermeture de l'espace politique, qui continue au Rwanda. Il y a deux aspects. Il y a des gens qui ont été arrêtés pour leur soutien à un parti d'opposition et il y a aussi un journaliste qui a été arrêté pour avoir annoncé qu'il va suivre cette journée. Cela veut dire que la liberté d'expression, la liberté de participer à un groupe d'opposition politique, c'est toujours une ligne rouge au Rwanda. Pour nous, Human Rights Wacht, ces arrestations arbitraires et politiques sont destinées à dissuader davantage les personnes à s'exprimer contre la politique ou les abus du gouvernement ».

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X