Tunisie: "La Tunisie présente de nombreuses potentialités mais elle besoin d'un appui réel" (Jihad Azour)

Tunis — La Tunisie présente de nombreuses potentialités outre un capital humain important mais elle a besoin d'un appui réel, a souligné, mercredi, le Directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale au Fonds Monétaire International (FMI), Jihad Azour.

S'exprimant lors d'une conférence de presse tenue en ligne pour présenter le rapport du FMI sur les perspectives économique régionales dans la région Moyen-Orient et Asie centrale, Azour a indiqué que la région a entamé sa convalescence économique depuis un an, mais cette reprise reste marquée par certaines inégalités entre les pays.

Selon lui, ces inégalités sont liées à l'accès à la vaccination, l'inflation résultant de la hausse des prix de certains produits de base et du pétrole.

En effet, le récent rapport du FMI révèle que l'inflation devrait atteindre 12,9% dans la région, en 2021, contre 10,4% en 2020, et ce, en raison de la hausse des prix des produits alimentaires et énergétiques dans certains pays.

Jihad Azour avait déclaré, mardi, que le Fonds monétaire international (FMI) est en contact permanent avec les autorités tunisiennes pour fournir une assistance technique et des conseils.

Dans une déclaration à l'agence TAP, il avait ajouté que le Fonds suit également, la situation dans le pays pour obtenir davantage d'informations sur les plans de réformes et les politiques que le nouveau gouvernement adoptera, soulignant qu'il s'entretiendra, au cours des prochains jours, avec des membres du gouvernement tunisien.

La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva avait, également, déclaré, la semaine dernière, que "la Tunisie a besoin de réformes économiquement ciblées et urgentes, afin de stabiliser l'économie et mettre les finances publiques sur une voie durable. L'objectif étant de créer un climat favorable à la création d'emplois et permettre une croissance plus durable".

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X