Congo-Kinshasa: Abat la criminalité à Goma - 286 présumés bandits dont 6 rwandais interpellés lors d'un bouclage

Un bouclage mené par une équipe conjointe FARDC-PNC s'est soldé sur de bons résultats dans la nuit du mardi 12 au mercredi 13 octobre dernier en ville de Goma (Nord-Kivu). 286 personnes dont 6 Rwandais et 9 policiers et militaires ont été interpellés dans le seul quartier Kyeshero qui a été ciblé. Les services d'intelligence ont également appréhendé 4 armes AK47, 5 chargeurs, des armes blanches, des bâches militaires et des stupéfiants.

«Nous avons eu 4 armes détenues par les policiers et militaires dont les bulletins de service ont déjà expiré il y a longtemps. Nous avons trouvé sur le lieu du bouclage, un lot très important de bâches de couleur militaire. En dehors de cela, nous avons une dizaine de motos sans documents et nous avons 286 interpellés dont 6 Rwandais et 280 délinquants», a expliqué, mercredi dernier, le Général Mulumba Ghislain de la 34e région militaire.

Ce nouveau joli coup de filet des services de sécurité est enregistré près de 2 semaines seulement après l'interpellation d'une centaine d'autres présumés bandits dont 37 sujets rwandais dans le village de Rusayo, en territoire de Nyiragongo. Des opérations qui sont comptés parmi les réussites de l'état de siège instauré par le gouvernement congolais depuis mai dernier.

Frontalière avec le Rwanda, la ville de Goma est souvent victime d'infiltrations incontrôlées de certains étrangers en situation irrégulière au pays. Des assassinats très récurrents y visent ainsi des changeurs de monnaie, en plus d'un phénomène dénommé «40 voleurs» qui échappe au contrôle des autorités locales.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X