Maroc: Essaouira - Trois personnes, dont un policier, déférées devant le parquet pour escroquerie et faux et usage de faux

Rabat — La brigade de la police judiciaire d'Essaouira a déféré mercredi devant le parquet compétent trois personnes, une femme, son frère et son mari (un brigadier de police), pour leur implication présumée dans une affaire d'escroquerie pour motif de recrutement fictif et faux et usage de faux, indique la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) dans un communiqué.

Les services de la sûreté nationale avait interagi sérieusement avec une information publiée sur les réseaux sociaux attribuant à la suspecte des fraudes fréquentes, pour motif de recrutement fictif dans l'un des établissements publics en contrepartie de sommes d'argent, souligne le communiqué, ajoutant que l'enquête ouverte sous la supervision du parquet a abouti à l'arrestation de la femme mise en cause, son frère et son mari policier qui travaille au commissariat de police de Rissani.

Les recherches et investigations ont permis d'établir une liste de victimes qui ont versé des sommes d'argent aux mis en cause, que ce soit dans la ville d'Essaouira ou dans la région de Rich, indique le communiqué, qui fait état de la confirmation de l'implication du policier dans la participation à ces actes criminels (faux et usage de faux).

Les trois suspects ont été placés en garde à vue avant d'être déférés devant le parquet compétent, alors que les recherches et investigations se poursuivent dans le but d'appréhender d'autres personnes, dont une femme soupçonnée d'être le principal auteur de ces actes criminels, conclut le communiqué.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X