Congo-Kinshasa: Kindeswe - Le premier salon international du design mobilier et textile à Kinshasa

A dater du vernissage de ce 21 octobre, l'événement organisé en deux temps sur « L'entrepreneuriat créatif » se tiendra jusqu'au 31 octobre et va s'articuler autour de deux expositions, les Kindeswe tala tala organisées à l'Académie des Beaux-arts, puis à la Halle de la Gombe, mais aussi de diverses autres rencontres : discussions entre professionnels ainsi qu'un séminaire d'enseignants et designers.

Vingt-trois créateurs, designers locaux et étrangers vont exposer pour l'ensemble du Kinshasa Design Week, le Kindeswe. Premier salon international dédié à la pratique du design, l'événement a en vue d'œuvrer à structurer le marché local. Cette perspective est nourrie par une ambition plus grande, celle d'apporter sa pierre à la promotion de l'industrie du design mobilier et textile made in Africa.

Il entend y parvenir par le biais de formations en entrepreneuriat créatif, la recherche, le réseautage, le partage d'informations et des ressources entre designers congolais et du monde. Cette batterie d'activités a pour objectif d'outiller l'univers du design composé d'entreprises du domaine établies et en gestation, de jeunes designers réunis en ateliers pour la création d'un marché du design à Kinshasa et à alimenter les expositions-vente.

Pour cette grande première, le Kindeswe Tala Tala, espace d'exposition-vente, cœur de l'événement ouvert au grand public, va se tenir en deux temps, a expliqué le manager de Tankila studio, Jean-Jacques Tankwey Mulut, alias Tankila, son directeur artistique. Douze exposants, dont cinq Congolais, cinq Suédois, un Belge et une Belgo-Congolaise sont annoncés au Tala Tala 1 dont le vernissage a lieu ce 21 octobre à l'Académie des Beaux-arts (ABA). Treize designers seront au centre du Tala Tala 2 dont le vernissage interviendra le jeudi suivant, soit le 28 octobre, à l'Institut français (IF) cette fois. Sept Congolais, cinq Suédois et un duo RDC/Japon vont investir la Halle de la Gombe pour cette seconde exposition.

Le lendemain du lancement se tiendra, les 22 et 23 octobre, le « Kindeswe Tonga ». Il s'agit d'un séminaire de partage d'expériences entre les enseignants des écoles de design de Kinshasa et les designers locaux et étrangers à Silikin Village.

Kindeswe Masolo et Kindeswe Feti na feti

En ce qui concerne le « Kindeswe Masolo (Talk) », il se déroulera à l'IF pendant trois jours. Du 26 au 29 octobre, la Halle de la Gombe va abriter une série de discussions et échanges destinés aux enseignants, chercheurs, designers, artistes et artisans. Il est conçu pour servir de cadre au partage de « leurs expériences et de savoir-faire sur l'écho de la matière ». Des sujets variés vont nourrir ce moment qui, dans un premier temps, aura pour principaux intervenants Eddy Masumbuku, Stanis Bwanga, Jess Kilubu et Boma Bibi. Il y sera notamment question de « la révolution du bambou, la céramique vers de nouveaux horizons, la transmission des savoirs du tissu kuba, la matière naturelle virage à 360° ».

La suite des discussions prévue avec le directeur général de l'ABA, Henri Kalama Akulez, Jakob Timpe et Elsa Westreicher se focalisera sur les « Politiques, stratégies et perspectives mises en place par les écoles de design (ABA, Institut des arts et métiers, Isam, etc.), pour quel apport dans l'entrepreneuriat créatif ? ». Puis, designers-entrepreneurs et PME/PMI, notamment Papa Komanda, Fifi Kikangala, Jean-Alain Masela et Christelle Vuna prendront langue avec les banques. Ils aborderont ensemble des questions cruciales liées à la création, la créativité, au management ainsi qu'au développement et management d'entreprise.

Le « Kindeswe Feti na feti (networking) », destiné au réseautage, est un espace B to B articulé autour d'un cocktail d'affaires à l'ambassade de Suède, le 30 octobre. Cette soirée de gala a été initiée pour mettre en contact chefs d'entreprises, artistes, jeunes entrepreneurs créatifs et professionnels de la culture. Il a été conçu dans l'idée de réunir « les acteurs de l'économie créative du design congolais et étrangers », mais pas que. En effet, cette occasion servira aussi de cadre à la « distinction de tous les jeunes acteurs majeurs qui auront marqué l'année et l'événement ».

Initié par Tankila studio, le Kindeswe a pour principaux partenaires l'Académie des Beaux-arts, le Goethe Institut, l'Ambassade de Suède et l'Institut français, Halle de la Gombe. Il a pour commissaires le designer Bruno's Sakou chargé du « Kindeswe Tala Tala » et le critique d'art Jean Kamba pour le « Kindeswe Masolo ».

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X