Algérie: Une plateforme numérique dédiée au programme de réhabilitation des forêts ravagées par les incendies

Alger — Une plateforme numérique dédiée au programme de réhabilitation des forêts ravagées par les feux a été lancée mercredi à l'effet de permettre aux citoyens et aux acteurs de la société civile de participer à ce programme.

Le lancement officiel de la plateforme a été fait lors des travaux de la troisième réunion de la Commission nationale chargée de la coordination et du suivi du programme de réhabilitation et de réparation des espaces ravagés par les feux, tenue au siège du ministère de l'Agriculture et du Développement rural.

A ce titre, l'inspecteur central chargé de la plateforme au niveau du ministère de l'Agriculture, Salim Sahi a indiqué que cet outil fournit aux visiteurs toutes les données relatives à l'opération de reboisement, y compris les communes et les sites concernés en vue de permettre aux bénévoles de s'y impliquer.

Ladite plateforme, ajoute-t-il, permettra également de suivre l'opération de reboisement qui sera lancée le 25 octobre en cours et se poursuivra jusqu'au 21 mars 2022, ajoutant qu'il est possible de s'enquérir instantanément et rapidement du nombre d'arbustes et de superficies plantées tout au long de l'opération.

A ce titre, M. Sahi a salué "le rôle majeur" que joue la société civile à travers cette campagne de reboisement, et ce après la conclusion d'accords entre les associations et les conservations des forêts de chaque wilaya.

En vertu desdits accords, des superficies à planter ont été réservées à chaque association, en garantissant le suivi de la croissance de ces superficies plantées jusqu'au mois d'octobre prochain.

La Journée nationale de l'arbre coïncidant avec le 25 octobre verra le lancement d'une opération de reboisement des espaces forestiers ravagés par les feux de forêts, laquelle touchera une superficie globale de 30.000 hectares à travers le territoire national, a fait savoir le Secrétaire général du ministère de l'Agriculture et du Développement rural, Saleh Chouaki.

L'opération s'achève officiellement le 21 mars prochain, qui coïncide avec la Journée internationale de l'arbre.

Concernant la réhabilitation et la réparation des espaces endommagés par les incendies qui se sont déclarés l'été dernier, le responsable a affirmé que l'opération se déroule avec une bonne cadence, ajoutant que de nombreux fournisseurs ont exprimé leur volonté de fournir des plants au profit de 357 associations actives au niveau de 40 wilayas, qui aspirent, à elles seules, à planter 135.000 arbres.

De son côté, la sous-directrice des reboisements et des pépinières à la Direction générale des forêts, Sabrina Rachedi, a expliqué que les espaces forestiers qui ont été ravagés par les feux cette année sont actuellement en cours d'entretien et d'assainissement pour permettre au sol de se régénérer naturellement.

Elle a souligné que le programme d'entretien et d'assainissement des espaces forestiers qui ont été brûlés cette année a touché une superficie totale de 17.340 hectares, qui sera couverte par des programmes de boisement dans les années à venir, en attendant la régénération naturelle des forêts.

Elle a souligné que le danger immédiat qui pourrait survenir pour les forêts qui ont été brûlées cette année est les glissements de terrains, ainsi des travaux sont actuellement en cours pour éviter ce problème par les moyens disponibles, notamment le broyage des arbres brûlés pour les transformer en engrais.

Concernant les types d'arbres qui seront plantés, la responsable a indiqué que les spécificités de chaque région seront prises en compte.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X