Kenya: Covid-19 - Le pays lève le couvre-feu en vigueur depuis mars 2020

Le président Uhuru Kenyatta a levé ce mercredi 20 octobre le couvre-feu qui était en vigueur au Kenya depuis 2020 pour endiguer la propagation du Covid-19. Il a fait cette annonce à l'occasion des célébrations du Mashujaa Day, journée nationale d'hommage aux héros de l'indépendance kényane. Ces dernières semaines, le nombre de nouvelles contaminations a fortement diminué. Le chef de l'État annonce également une série de mesures destinées à relancer l'économie kényane, durement frappée par la pandémie.

« Il est temps de passer de la survie à la coexistence avec la maladie ». C'est en ces termes qu'Uhuru Kenyatta a annoncé la levée immédiate du couvre-feu en vigueur depuis plus d'un an et demi. Autre annonce : la jauge autorisée dans les lieux de culte passe d'un tiers à deux tiers...

Le chef de l'État ne crie pas victoire pour autant. Il continue d'appeler les Kényans à la vigilance, mais se félicite de la baisse du nombre nouvelles contaminations au Covid-19. 117 nouveaux cas récences par jour en moyenne actuellement contre plus de 1 300 il y a 3 mois. Et ce, en dépit d'un taux de vaccination qui reste faible, 4,8 % de la population adulte est pleinement vaccinée, selon les dernières statistiques du gouvernement.

Ces dernières semaines le maintien du couvre-feu suscitait de plus en plus de critiques de la part des professionnels de la restauration notamment. Plus de 700 000 emplois ont été détruits depuis le début de la pandémie, en particulier dans le secteur informel, parmi les artisans et les commerçants. Pour la première fois depuis 30 ans, le PIB du pays a même régressé l'an dernier.

Le chef de l'État a d'ailleurs annoncé également une batterie de mesures destinées à soutenir l'économie kényane et le pouvoir d'achat : notamment des subventions aux agriculteurs ainsi qu'une baisse de 30% du prix de l'électricité d'ici aux fêtes de fin d'année.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X