Afrique du Nord: Dix ans après Kadhafi, la paix coince toujours en Libye

20 Octobre 2021

Le 20 octobre 2011, Mouammar Kadhafi était tué, au terme d'un soulèvement populaire. 10 ans après, la Libye est toujours à la recherche de la paix.

Il y a dix ans, le "Guide" Kadhafi était traqué jusque dans son fief de Syrte (nord), lynché par des combattants avant d'être exécuté le même jour et son corps exposé dans un marché.

Après 42 ans d'un règne autoritaire, le "chef de la révolution" qui renversa la monarchie était ainsi emporté par le vent du Printemps arabe. Une intervention internationale controversée, lancée en 2011 sous l'égide de l'Otan, avait contribué à sa chute.

En mars 2021, après des années d'affrontements entre camps ennemis, un gouvernement de transition a finalement été mis sur pied, sous l'égide de l'ONU.

Elections incertaines

Des élections sont prévues en décembre prochain. Une échéance qui sera difficile à tenir selon Hasni Abidi, directeur du Centre d'études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen (Cermam). Pour la communauté internationale, la priorité est la tenue d'élections, malgré les travers du processus politique.

Hasni Abidi n'exclut pas un retour aux affaires des proches de Mouammar Kadhafi. Pour lui, Seif al-Islam Kadhafi, un des fils de l'ancien dirigeant libyen, est très populaire dans le pays.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour écouter son interview.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X