Madagascar: Andranovelona - Un chinois arrêté pour avoir insulté et menacé des forces de l'ordre

Un ressortissant chinois a été placé en garde à vue, hier matin, pour avoir insulté et menacé des éléments des forces de l'ordre. Ces derniers venaient de procéder à un contrôle des papiers de voiture sur la route nationale, dans le fokontany de Bemandomba Andranovelona, commune rurale de Mahitsy, district d'Ambohidratrimo.

Selon les informations émanant de la gendarmerie, hier matin vers 7h30, des irrégularités ont été constatées après le contrôle de routine effectué sur trois voitures. Les véhicules ne disposaient pas de carte de visite technique, et un des chauffeurs n'avait même pas de permis de conduire. Les gendarmes ont alors retiré le reste des papiers de la voiture.

C'est à ce moment qu'un chinois est sorti de la voiture, en se montrant agressif. Il a commencé à proférer des menaces et a proféré des insultes à l'encontre des forces de l'ordre. Face à cet acte, ces derniers ont, tout de suite, procédé à son arrestation. Il a été placé en garde à vue à Imerina centrale pour enquête. Ce Chinois sera poursuivi pour outrage et injures envers des agents dépositaires de la force publique. Il sera aussi poursuivi pour rébellion envers les OPJ et pour irrégularité des papiers de ses véhicules.

Le procureur de la République a déjà été informé de cette affaire. Les gendarmes demandent le respect de la loi, et surtout l'application des consignes du chef du gouvernement sur la tolérance zéro. D'après les gendarmes, ils font souvent l'objet d'outrages, et sont amenés à gérer des cas de délinquance dans les zones les plus éloignées, où les risques d'infractions sont plus élevés. L'infraction d'outrage consiste à porter atteinte à la dignité d'un représentant de l'autorité publique ou au respect dû à ses fonctions. Les personnes qui font outrage à des forces de l'ordre sont donc punies par la loi.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X