Madagascar: Manda Ange Randriaharijaona - Volontariat rime avec developpement

Sélectionnée pour un programme de volontariat de 8 mois en France dans le cadre d'un projet d'accueil, Manda Ange Randriaharijaona, une jeune volontaire de 22 ans, livre ses motivations et espère partager aux autres jeunes Malgaches les bénéfices de cette expérience.

Elle devra effectuer sa mission de volontariat à Nantes dans le domaine sur l'animation, développement des échanges internationaux sur le cycle de l'eau à Madagascar.

Pour cette jeune femme, se lancer dans le volontariat est une opportunité de développer sa compétence et de pouvoir rapporter les expériences et les acquis dans le pays. « J'ai été membre d'une association locale pendant quatre ans. Je crois fort que les jeunes Malgaches ont les compétences et les capacités nécessaires de pouvoir apporter des changements dans le pays », indique-t-elle. Elle s'est lancée dès qu'elle a eu l'opportunité de postuler.

Pour cette jeune femme, apporter un vent de changement, fût-il que minime, serait une pierre pour l'édifice du développement du pays. « Je constate actuellement que la population vit dans une situation de précarité. Il est important de porter un petit changement pour la patrie et la jeunesse est le moment opportun pour le faire. Il faut agir maintenant », soutient-elle. Étudiante dans le domaine du paramédical, Manda veut élargir son horizon à travers ce volontariat. « Ma mission est de présenter dans ma zone d'intervention le problème d'accès à l'eau dans le pays. La négociation avec les partenaires dans le domaine de l'eau est une opportunité à saisir », ajoute-t-elle.

Réciprocité

Alors que des volontaires français sont accueillis partout dans le monde comme à Madagascar, dans le cadre de la réciprocité, de jeunes Malgaches sont sélectionnés pour participer à des projets d'accueil sous statut d' engagés du service civique. Manda Ange en fait partie. Le thème concernant le volontariat international de réciprocité : une opportunité d'ouverture au monde et de participation aux ODD pour la jeunesse malgache a été traitée de long en large, hier lors d'un atelier à Antsahavola. Ils sont près de onze jeunes à quitter le pays pour effectuer un volontariat en France cette année.

« Depuis 2016, une vingtaine de volontaires ont pu effectuer des missions en terre française. Cette année ces onze jeunes vont partir au mois de novembre prochain. Dans le domaine de la culture et du sport, ils bénéficieront des acquis et partageront ces derniers dès le retour au pays en fin de mission », indique Ratsimba Lovasoa, représentant France Volontaire à Madagascar. Ces jeunes travailleront par exemple dans des lycées agricoles. Leurs critères de sélection se sont basés sur leur commune d'origine qui est bénéficiaire d'une coopération décentralisée avec une autre commune en France.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X