Cote d'Ivoire: Mouvement "deux millions de femmes battantes pour ADO " - Un hommage au Chef de l'Etat au menu de la rentrée solennelle

20 Octobre 2021

Le Mouvement 2 millions de femmes battantes pour Ado (M2mfb-Ado) tiendra sa rentrée solennelle le 4 novembre 2021, à la Maison de la presse au Plateau. Cette information a été donnée par la présidente, Maïmouna Diabaté Koné, lors d'un point-presse organisé le mardi 19 octobre 2021, au siège dudit mouvement sis à Treichville (Abidjan).

L'objectif principal de cette organisation est de faire la promotion de la femme entrepreneure et battante pour son autonomie financière. Mais à l'occasion de cette rentrée solennelle, un hommage sera rendu au Président Alassane Ouattara.

« Nous, Mouvement 2 millions de femmes battantes pour Ado, nous avons estimé qu'il faut rendre un hommage mérité au Président de la République pour toutes ces actions qui contribuent fortement à l'épanouissement des femmes ivoiriennes dans toutes leurs composantes », a déclaré Maïmouna Diabaté Koné.

Par ailleurs, elle a souligné qu'il s'agit d'un mouvement national dont l'ambition est de réunir en son sein toutes les femmes de Côte d'Ivoire. Tout en magnifiant le travail du Chef de l'Etat qui est une "vraie révolution économique". Car à l'en croire, il n'y a pas mieux que le Président Alassane Ouattara pour faire le bonheur des Ivoiriens aujourd'hui et pour des générations futures.

Profitant de l'occasion, la présidente du M2mfb-Ado a indiqué qu'une cérémonie de remise de dons aux femmes, suivie d'un dîner gala est prévue le 27 novembre 2021.

Notons que le Mouvement 2 millions de femmes battantes pour Ado a été créé en avril 2017.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X