Gabon: Les réseaux sociaux, une porte à la solidarité

21 Octobre 2021

Facebook est devenu le canal utilisé par bon nombre pour s'attirer les faveurs des internautes. En effet grâce à ce réseau social, des appels à l'aide sont entendus très rapidement aux 4 coins du pays voire au-delà des frontières.

Les réseaux sociaux permettent de créer des liens de familiarité entre des individus et de rester en contact. Aujourd'hui, la tendance est "l'appel à une chaîne de solidarité ". Une simple publication de demande d'aide partagée plusieurs fois, peut permettre soit de retrouver une personne disparue ou même de collecter des dons matériels ou financiers pour les nécessiteux se trouvant dans une situation difficile.

Cette méthode fonctionne bien et les choses trouvent leur épilogue au plus vite. Grâce aux multiples partages, les publications atteignent le plus grand nombre d'internautes. Et chacun selon sa sensibilité et ces moyens peut faire un geste.

Plus qu'une plateforme d'échanges de blagues, de messages et autres, Facebook sert désormais à humaniser les gens. Un partage est synonyme d'un soutien. Une petite transaction financière ou une prière font aussi l'affaire. Sur les réseaux sociaux, les gens sont plus sensibles et plus soudés face aux difficultés des autres. Au lieu de vivre seul son malheur, internet semble être la porte idéale où frapper pour s'exprimer et de toucher le plus grand nombre d'internautes.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X