Congo-Brazzaville: Consommation - Le jus Ceres suspendu de vente au pays

La direction de la répression de fraudes commerciales a décidé de suspendre la vente du jus Ceres en République du Congo, après la révélation sur la nocivité d'un stock du produit. Selon les médias, le jus contiendrait un niveau élevé de patuline, une substance à l'origine de troubles digestifs.

Les services de la répression de fraudes commerciales sont sur le qui-vive pour tenter d'évaluer le stock disponible dans les rayons. Le distributeur de la marque, la société Regal basée à Pointe-Noire, a donc été sommé de saisir tous les produits de la marque Ceres dans ses rayons.

Dans une note adressée au distributeur Regal, le directeur de la répression de fraudes commerciales s'est montré ferme. « Je vous enjoins de suspendre, à titre conservatoire, toute commercialisation de ce jus jusqu'à nouvel ordre et de répercuter auprès de vos principaux clients la présente mesure dont ils sont tenus de respecter dans la même rigueur dès réception de la présente note », a ordonné Philippe Nsonde Mondzie.

Des lots de jus de pomme de Ceres distribués dans une dizaine de pays en Afrique ont été rappelés par son fabricant sud-africain, la société Pioneer Foods. La nouvelle a été annoncée le 11 octobre 2021 à la suite d'un avis publié par le Comesa, le marché commun de l'Afrique orientale et australe. Selon cette organisation, le jus Ceres pomme est retiré du marché après que les tests de laboratoire ont révélé des niveaux élevés de patuline, supérieurs aux 50 microgrammes par litre légalement autorisés.

Leur consommation peut, selon le laboratoire, entraîner un risque de troubles digestifs causés par le concentré en jus de pomme. Les stocks incriminés sont ceux conditionnés entre le 14 et le 30 juin 2021.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X