Cameroun: Garoua - Le paquet minimum d'Issa Tchiroma aux écoles

Deux établissements scolaires de la ville ont reçu lundi dernier des fournitures scolaires des mains du ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, élite de Garoua.

Alors que le train de la rentrée scolaire s'est ébranlé depuis six semaines, certains chefs d'établissement éprouvent encore des difficultés à encadrer les enfants mis à leur disposition, en raison du manque du matériel didactique. C'est pour répondre à ce souci majeur qu'une élite de Garoua, Issa Tchiroma Bakary, par ailleurs ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, a décidé de porter secours à certains établissements scolaires publics. La cérémonie s'est déroulée en présence du sous-préfet de Garoua 2.

Deux écoles triées sur le volet ont reçu lundi en début de matinée leur paquet minimum des mains du ministre Tchiroma, grand notable au lamidat de Garoua. Les bénéficiaires sont notamment l'Ecole publique annexe de Bibémiré groupe I-A et l'Ecole publique d'application de Bibémiré I-B. Le paquet minimum était composé des cartons de stylos à bille, des crayons, des cahiers, des boîtes académiques, des gommes, entre autres. Une banque de la place et une société de téléphonie mobile ont accompagné la démarche du donateur.

Les enseignants et les apprenants ont ainsi été honorés. Dans son discours de circonstance, le bienfaiteur a relevé le caractère désintéressé de son geste, qui rentre dans le cadre des devoirs de toute élite. Issa Tchiroma Bakary, par ailleurs président national du Fsnc, a notamment déploré le fait qu'il existe encore de nos jours en plein centre urbain, des établissements scolaires délabrés et en manque de table-bancs. « C'est vrai que la construction et l'équipement des établissements publics relèvent de la compétence de l'Etat mais il est de notre devoir en tant qu'élite d'apporter notre contribution à l'éducation de nos enfants » a-t-il laissé entendre.

« J'invite par ailleurs les autres élites à appuyer l'effort des pouvoirs publics afin que nos élèves soient compétitifs », a-t-il conclu. Selon les informations recueillies auprès d'Amadou Issa Mbamsi, un responsable de l'Association des anciens élèves de l'éEcole publique de Bibémiré, ce don vient à point nommé parce que ces écoles éprouvaient déjà des difficultés à lancer véritablement l'année scolaire.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X