Cameroun: Hôpital général de Yaoundé - Sensibilisation sur le cancer du sein

Depuis le début du mois d'octobre, le centre hospitalier organise des dépistages et des examens à coûts réduits.

Tout ce qu'il faut savoir sur le cancer du sein a été passé en revue jeudi dernier à l'Hôpital général de Yaoundé. Pour marquer d'une pierre blanche le mois d'octobre dédié à la lutte contre les cancers gynécologiques, le centre hospitalier a organisé plusieurs activités pour aider les malades. Jeudi 14 octobre dernier, une équipe d'oncologues a entretenu une centaine de dames sur les méthodes de détection du cancer du sein et le mode de vie à adopter pour l'éviter.

Le Dr Lionel Fossa Tobala, membre de l'équipe d'oncologie médicale de l'Hôpital général de Yaoundé, a conseillé de toujours observer les aspects des seins. S'il ressemble à une peau d'orange ou encore lors de la palpation, si on ressent une boule, il est important de se faire consulter. Il sera ainsi question de faire la mammographie pour les plus de 50 ans et l'échographie pour celles qui n'ont pas encore atteint cet âge.

Attention, le cancer du sein n'est pas une affaire de femme, ont rappelé les professionnels de la santé. Les hommes en souffrent également et doivent appliquer la même méthode que les dames : observation, palpation et examens appropriés. Surtout que le cancer n'est pas une fatalité, selon les experts. Plus il est découvert tôt, plus la personne a des chances d'être guérie. Dans cette mouvance, les malades aussi ont reçu leurs lots de conseils. Entre autres : respecter les rendez-vous à l'hôpital, ne pas abandonner le traitement jusqu'à la guérison complète. Ne pas associer le traitement de l'hôpital à un autre.

L'hôpital général de Yaoundé organise également pendant tout le mois d'octobre, une campagne de dépistage à coûts réduits. Notamment la mammographie, l'échographie, le frottis et d'autres examens avec une réduction de 50%. C'est en masse que les femmes s'y rendent depuis le 1er octobre 2021.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X