Guinée Bissau: Un Espagnol arrêté, la lutte contre le trafic de drogue franchit un cap

Un citoyen espagnol, recherché depuis plusieurs années par Interpol pour implication présumée dans un trafic de drogue, a été arrêté la semaine dernière en Guinée-Bissau. L'homme, âgé de 55 ans, est sous les verrous et attend son extradition vers son pays d'origine. C'est une première dans ce petit pays lusophone d'Afrique de l'ouest, considéré comme une plaque tournante de trafic de drogue en provenance d'Amérique du Sud.

Activement recherché par Interpol France pour son implication présumée dans le trafic de drogue, cet Espagnol de 55 ans vivait en toute tranquillité dans l'archipel des Bijagos, au large de la Guinée-Bissau, depuis bientôt trois ans.

L'homme se faisait passer tantôt comme un opérateur touristique, tantôt comme un bienfaiteur pour une population qui ignorait tout de lui, jusqu'au moment où les enquêteurs de la police judiciaire l'ont interpellé la semaine dernière. Il attend une extradition vers son pays d'origine dans les prochains jours.

Si cela se concrétise, il serait le premier trafiquant arrêté en Guinée-Bissau et remis à la justice de son pays. Une dizaine d'autres trafiquants de différentes nationalités - des Colombiens, des Vénézuéliens, des Sénégalais et des Nigériens notamment -, appréhendés en septembre 2019 et dont certains sont condamnés à 14 ans de prison ferme, purgent leur peine dans une prison construite par l'ONUDC, l'Office des Nations unies contre les drogues et le crime, qui lutte contre le trafic en Afrique centrale et de l'ouest.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X