Sénégal: Renforcement de capacités sur l'exploitation de données scientifiques - L'Ipar outille les journalistes spécialisés en économie et en agriculture

En collaboration avec l'Agence nationale de la statistique et de démographie (Ansd) et la Direction de l'analyse, de la prévision et des statistiques agricoles (Dapsa), l'Initiative prospective agricole et rurale (Iapr) a organisé, ce jeudi 21 octobre 2021, une session de renforcement de capacités sur l'exploitation de données scientifiques. A l'occasion, la plateforme AgriData qui présente des statistiques et des données agricoles ainsi que le Prix AgriData ont été présentés aux journalistes.

Inciter à l'utilisation et à la valorisation des données agricoles pour une amélioration des politiques agricoles. Telle est l'objectif de l'Initiative prospective agricole et rurale. En effet, l'Ipar a organisé, ce jeudi 21 octobre 2021, en collaboration avec l'Ansd et la Dapsa, une session de partage avec les journalistes sur le Prix AgriData et de renforcement de leurs capacités sur l'exploitation de données scientifiques.

Cette session, selon les acteurs, entre dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route du Sénégal sur les données issue de la conférence internationale sur les données de développement durable, organisée à Dakar en Octobre 2016 par la Direction générale de la planification et des politiques économiques (Dgppe), l'Ansd et l'Ipar, avec l'appui du Partenariat mondial sur les données de développement durable (Gpsdd).

Parmi les enseignements tirés de la conférence, il a été rappelé qu'ils figuraient le manque et le caractère incomplet des données et statistiques agricoles de base au Sénégal, alors que ces données sont indispensables pour une meilleure définition de politiques sectorielles et une prise de décision fondée sur des données factuelles. En conséquence, « il a été recommandé de promouvoir les portails open data pour plus d'efficacité dans le suivi des Objectifs de développement durable (Odd) ».

En réponse, l'Ipar et l'Ansd ont lancé la mise en place d'une plateforme analytique présentant des statistiques et des données agricoles dites exhaustives, fiables et actuelles, comme base d'une politique de développement économique agricole fondée sur des données probantes. L'objectif de ce projet est de permettre aux divers utilisateurs d'accéder plus facilement et rapidement à l'ensemble des informations statistiques agricoles produites par les acteurs ou parties prenantes et le tout sur une même plateforme web : AgriData.

En vue d'inciter les acteurs et décideurs à utiliser et valoriser les données collectées et prendre en compte de nouvelles sources de données, mais aussi de faire connaitre la plateforme AgriData, l'Ansd, en partenariat avec l'Ipar et la Dapsa, ont lancé avec l'appui de la Fao, le « Prix AgriData pour le développement agricole durable au Sénégal », en juin 2021.

Ce Prix qui récompense les meilleures productions journalistiques et scientifiques après une sélection rigoureuse, a été présenté, notamment avec le processus de participation et les critères à respecter par les candidats qui peuvent déjà soumettre leurs productions jusqu'à 30 octobre prochain (délais qui pourrait être prolongé selon les organisateurs).

L'objectif principal de ce prix est d'inciter à l'utilisation des données et à la production de solutions comme outil d'aide à la prise de décision afin de contribuer à l'amélioration de la qualité des données et des politiques agricoles. La première édition dédiée au Dr Jacques FAYE, compte récompenser les meilleurs travaux scientifiques et journalistiques dont les résultats vont aider à la prise de décisions éclairée par des évidences scientifiques.

Avec des journalistes, au-delà de la sensibilisation et de partage sur les directives, les modalités d'inscription et de dépôt de dossier de candidature pour le Prix AgriData, les initiateurs ont également renforcé les capacités à travers un partage sur les mécanismes d'exploitation de données agricoles pour une production journalistique.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X