Somalie: Tension politique - Un accord trouvé entre le président et le Premier ministre

En Somalie, ce pourrait être l'épilogue d'une crise politique qui a déstabilisé le pouvoir exécutif ces derniers mois : le président Mohamed Abdullahi Mohamed, dit Farmajo, et son Premier ministre Mohammed Hussein Roble sont parvenus à un accord pour résoudre leurs différends. Le compromis de ce jeudi devrait permettre au pays de mener sereinement à son terme une élection présidentielle cruciale pour l'avenir du pays.

Les deux hommes se sont vus dans la soirée, en tête-à-tête, au siège de la présidence somalienne à Mogadiscio, la Villa Somalia. Ils s'étaient déjà vus la veille, dans la soirée également, sans qu'aucun communiqué ne soit publié à l'issue de leur premier entretien depuis des semaines.

Mais cette fois, leur réconciliation est officielle. Dans une déclaration à la presse, un porte-parole de la présidence a détaillé l'accord passé entre les deux têtes de l'exécutif. Le ministre de la Sécurité intérieure Abdullahi Mohamed Nour, nommé par le Premier ministre, reste à son poste. De même que le directeur des services de renseignement Yassin Farah nommé, lui, par le président. Une situation temporaire jusqu'à la désignation d'un successeur.

C'est le sort réservé à l'enquête sur la disparition mystérieuse d'Ikran Tahlil Farah, une jeune agente du renseignement, en juin, qui avait provoqué la rupture entre les deux hommes. Le Premier ministre avait rejeté l'enquête interne des renseignements accusant les jjihadistes shebabs et limogé son directeur, alors que la famille de la victime accusait ouvertement la hiérarchie d'Ikran Tahlil Farah, qui aurait été protégée par la présidence. Ce dossier sensible sera traité par les tribunaux civils, et non pas une commission d'enquête comme l'avait ordonné le Premier ministre ou la justice militaire comme le souhaitait le président.

Après des semaines de crispation et de menaces, ce compromis éclaircit la scène politique, alors que le processus d'élection indirecte d'un nouveau président est en cours, avec plusieurs semaines de retard.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X