Cameroun: Conseil régional de l'Extrême-Nord - Ppération de charme

Les résultats d'une étude sur les atouts et besoins de la région ont été présentés aux partenaires techniques et financiers hier à Yaoundé.

Le Conseil régional de l'Extrême-Nord a hâte de mener des projets concrets sur le terrain, près d'un an après sa mise en place. Son président, Daniel Kalbassou, l'a clairement fait savoir hier, 21 octobre, à Yaoundé, au cours d'un atelier de restitution des travaux du Forum de développement socio-économique de cette région (Foderen), tenu du 25 au 27 mai 2021. Le rendez-vous d'hier a réuni plusieurs élites de l'Extrême-Nord, ainsi que le gouverneur Midjiyawa Bakari. Cette rencontre avait pour but de présenter les atouts et les charmes de la région aux partenaires techniques et financiers.

Notamment le Projet de Redressement économique et social inclusif du Lac Tchad, l'Union européenne et l'Agence française de développement, ainsi que plusieurs organisations non gouvernementales à l'instar d'Action contre la faim et Terre Solidaire. Les travaux ont permis de présenter les fruits du Foderen, principalement le Document de stratégie de développement socio-économique de la région de l'Extrême-Nord (Dsdren). Il est attendu de ces partenaires qu'ils accompagnent les élus et autorités dans leur ambition d'améliorer le niveau de vie des populations de la région, soit plus de 5 millions de personnes, d'après les explications de Daniel Kalbassou.

Le Dsdren est le résultat de multiples consultations élargies effectuées par le Conseil régional et le diocèse de Maroua-Mokolo. Cette opération a permis la collecte d'informations nécessaires sur le potentiel de l'Extrême-Nord et les défis à relever pour sa pleine exploitation. Les informations recueillies avec l'appui d'un cabinet d'experts seront prises en compte dans l'élaboration du plan régional de développement. D'après l'évêque de Maroua-Mokolo, Bruno Ateba Edo, la « présence en première ligne du diocèse sur le terrain du développement local participe de la pastorale sociale de l'église dans la perspective d'assurer la promotion intégrale de l'Homme. Il s'agit de veiller à ce que les prescriptions de l'église se matérialisent dans son vécu quotidien ».

Concernant la situation sécuritaire et humanitaire de l'Extrême-Nord, le gouverneur Midjiyawa Bakari a indiqué que cette région était en phase de stabilisation et de reconstruction. Un plan présidentiel a d'ailleurs été mis en place à cet effet. La porte est donc ouverte à tous les partenaires pour la relance des activités économiques et la réhabilitation des infrastructures sociales. S'exprimant au nom du ministre Georges Elanga Obam, l'inspecteur général du ministère de la Décentralisation et du Développement local, Jean Claude Tcheuwa a salué les efforts du Conseil régional de l'Extrême-Nord à qui il a transmis les félicitations de l'administration. Ce dernier est également revenu sur l'accompagnement du Minddevel aux régions, depuis leur mise en place.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X