Congo-Brazzaville: Peinture - Roger Ikouba : « La vie, c'est l'art »

L'artiste peintre Roger Ikouba a révélé, récemment à Pointe-Noire, sa volonté de marquer d'une empreinte la vie artistique congolaise par la créativité et l'innovation.

Roger Ikouba a fait sa déclaration au cours d'une interview exclusive accordée aux Dépêches de Brazzaville. A cette occasion, il a fait savoir qu'il existait un lien étroit entre l'art et la vie. Selon lui, il est impossible de se passer de l'art dans notre existence. « La vie, c'est l'art », a-t-il argumenté.

« Je ne peux pas comprendre que l'art congolais ne soit apprécié que par les expatriés. Je me demande si une idée précise le nombre de tableaux qui sort de notre pays par année. Je souhaite que tous essayent d'aimer le Congo », a-t-il déploré.

Exprimant ses sentiments, Roger Ikouba s'estime heureux du fait que la ville océane dispose de quelques infrastructures artistiques, à savoir le musée de Loango et la galerie, située au rond-point Lumumba.

Par ailleurs, il a laissé entendre que dans sa famille, la peinture est un métier qui se transmet de père en fils, de génération en génération.

Un autre artiste, plus jeune que le précédent, Albert Mauni Ngoma, a indiqué avoir commencé la peinture après avoir quitté le banc de l'école. Il a assuré être capable de subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille grâce à sa profession, l'art.

A propos de l'organisation d'une future exposition, Albert Ngoma a fait remarquer qu'il n'était pas pressé. « Je ne me sens pas encore près parce que j'ai encore beaucoup de choses à apprendre. Je ne suis pas pressé. J'aimerais attendre avant de faire une exposition. Je le ferai quand je vais atteindre la maturité », a-t-il souligné.

De son point de vue, l'art n'est pas une question de richesse, mais plutôt un héritage à léguer à sa descendance. « Ma plus grande fierté, a-t-il dit, ce sont mes œuvres. Les personnes qui achètent mes produits ne m'oublieront jamais. Chaque jour, il admire mon travail. C'est cela ma récompense ».

Terminant son propos, Albert Ngoma a fait savoir qu'il avait commencé l'apprentissage de la soudure au centre des métiers Saint- Bosco, avant de se lancer dans la pratique de la peinture. Les bases de ce métier lui ont été fournies par un de ses anciens voisins, ressortissant de la République démocratique du Congo.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X