Sénégal: Kaffrine - Des médicaments offerts aux structures sanitaires de la commune

22 Octobre 2021

14 millions FCfa. C'est le montant que vient de décaisser la mairie de Kaffrine pour doter le district et les postes de santé de la commune en médicaments.

Élus, personnels de santé, acteurs communautaires étaient sur place pour assister à l'arrivée du grand camion de la Pharmacie nationale d'approvisionnement (Pna). Plusieurs cartons de médicaments réceptionnés. Montant global décaissé : 14 millions FCfa tirés du budget 2021 de la commune de Kaffrine. « Ce n'est pas une première. Nous le faisons depuis que Abdoulaye Wilane est à la tête de la commune », fait savoir Coumba Ndoffène Diouf, chef de cabinet du maire socialiste. De 2009 à nos jours, dit-il, la commune a consacré « exactement 126 millions » pour l'achat de médicaments. « Cela donne au moins 7 millions par an dégagées uniquement pour la dotation en médicaments ».

Les bénéficiaires sont le district et les quatre postes de santé de la commune. Des structures dont les factures d'eau et d'électricité sont prises en charge par la commune qui achète aussi fournitures de bureaux, paie le salaire de quelques agents (femmes de charge, gardiens, assistants infirmiers) et assure en même temps l'entretien des locaux. « Produits de désinfection, d'hygiène, carburant... tout cela est pris en charge par le budget de la commune », souligne Coumba Ndoffène Diouf qui parle d'une équipe municipale qui a érigé la santé au rang de priorité. Kaffrine commune, dit-il, est passé de 2 à 4 postes de santé fonctionnels.

Les travaux du cinquième situé à Diamegune Tp viennent d'être réceptionnés et est appelé à juste titre « poste de santé amélioré ». Il est composé d'une maternité, d'une banque de sang et de deux logements (l'un pour l'infirmier chef de poste, l'autre pour la sage-femme). Son équipement a couté plus de 11 millions F CFA. Ce poste de santé à la pointe des mutations disposant d'une ambulance a été construit dans le cadre d'un contrat de ville entre la commune de Kaffrine et l'Agence de développement municipal (Adm) pour un montant global de 100 millions FCFA (exactement 99 920 853) « La structure sera bientôt ouverte pour le plus grand bonheur des habitants de la commune », annonce Coumba Ndoffène Diouf, relevant que le tout premier district de Kaffrine érigé en 2014 (et qui redevient poste de santé à la suite de l'inauguration de l'hôpital de niveau 2) porte également l'empreinte du député maire socialiste Abdoulaye Wilane.

« Beaucoup d'acquis donc dans le domaine de la santé. Bien sûr, sans l'accompagnement de l'Etat, on n'allait jamais faire toutes ces réalisations », précise le chef de cabinet du maire qui est en revanche formel : peu de communes peuvent faire plus que Kaffrine dans le stratégique secteur de la santé.

... Les acteurs de la presse de Kaffrine à l'école du droit social

Kaffrine a abrité, vendredi et samedi derniers, un atelier de formation en droit social dans le cadre d'un vaste et ambitieux projet dénommé « Ensemble vers la réforme du Travail », fruit d'un partenariat entre le Sénégal et la Giz (Coopération allemande). Premiers bénéficiaires : les acteurs des médias de la région. Au total, une trentaine de correspondants et d'animateurs de radios communautaires venus des quatre départements de la région ont pris part à la session qui avait comme menu le Code du travail, la Protection sociale, le Contentieux, le Contrôle, la Conciliation, le Pacte et le Dialogue social. Sans surprise, les échanges ont essentiellement porté sur le Contrat du Travail, sa définition et son existence, les stages « indéterminés », les obligations de l'employeur, les obligations et droits du salarié.

Des termes, concepts et notions utilisés dans la presse « mais souvent de façon maladroite ». Le but recherché est justement simple : outiller les hommes et femmes de médias pour une « bonne compréhension » du droit social. C'est que le projet veut aussi toucher les délégués du personnel et les syndicats dans les secteurs de l'Education, de la Santé et des Collectivités locales. « Nous avons voulu commencer ce vaste programme de formation par les acteurs de la presse pour s'assurer du succès du projet », a avoué Mamadou Ba, l'Inspecteur régional du Travail et de la Sécurité sociale de Kaffrine.

L'adjointe au gouverneur en charge des Affaires administratives trouve « également « pertinente » l'idée de démarrer cette série de formations par les journalistes. « C'est la voie royale pour atteindre les masses, huiler les rapports dans les entreprises et par conséquent apaiser le climat social », explique Tiguida Wagué, saluant le choix porté sur Kaffrine, la seule région de l'intérieur du pays à bénéficier du Projet « Ensemble vers la réforme du Travail ». Abdoulaye DIALLO

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X