Maroc: Ce que doivent payer les sportifs aux impôts

Le projet de loi de Finances (PLF) de l'exercice 2022 propose de réviser les abattements forfaitaires, institués par la loi de Finances 2021 au titre des revenus des sportifs professionnels, entraîneurs, éducateurs et de l'équipe technique.

Ainsi, les abattements appliqués aux revenus de ces personnes seront révisés à 90% au titre des années 2021, 2022 et 2023, à 80% pour 2024, 70% pour 2025 et 60% pour 2026, précise la note de présentation du PLF-2022.

Cette mesure s'inscrit dans le cadre de l'accompagnement de la restructuration du secteur sportif visant sa transition vers plus de professionnalisme et de transparence. Elle a aussi pour objectif de permettre à ce secteur d'assurer sa conformité fiscale.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X