Congo-Brazzaville: Répression de 2015 - Le CAD réclame une commission d'enquête indépendante

Au Congo-Brazzaville, quatre morts et une dizaine de blessés par balles dont trois agents de la force publique, c'est le bilan officiel des manifestations contre le référendum de 2015 qui a permis au président Denis Sassou-Nguesso de changer la Constitution et de briguer un troisième mandat.

Un bilan sous-estimé, selon le Centre d'actions pour le développement (CAD) qui parle d'une trentaine de morts.

Le Centre d'actions pour le développement (CAD) réclame une Commission d'enquête indépendante sur ces événements, pour enclencher une action en justice et faire la lumière sur la répression des manifestations de 2015.

« La contradiction des chiffres fait à ce qu'il y ait une Commission d'enquête indépendante qui sera en mesure de faire la lumière sur ces évènements. La guerre des chiffres, nous n'allons pas la trancher aujourd'hui. C'est cette Commission d'enquête indépendante qui a pour vocation de trancher sur la guerre des chiffres », a déclaré, à RFI, Trésor Nzila, directeur exécutif du Centre d'actions pour le développement.

« Quoi qu'il en soit, un gramme de preuves vaut mieux qu'une tonne de théories. Si le gouvernement parle de quatre morts et de dix blessés, il faut faire la justice pour les quatre morts et dix blessés. Mais nous savons que ce bilan est largement sous-estimé d'où la nécessité d'une commission d'enquête qui sera chargée de faire la lumière sur ces événements », a insisté Trésor Nzila.

« Il faut que cette commission d'enquête soit mise en place. Elle doit déjà commencer à travailler et produire ses résultats parce qu'elle permettra à ce que le mécanisme de la justice s'enclenche », a-t-il conclu.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X