Madagascar: Seychelles - Vingt-trois kilos et demi d'or malgache interceptés

Une contrebande de vingt-trois kilos et demi d'or réalisée en haute mer a été mise à nu par les autorités seychelloises. L' administration douanière malgache leur a demandé une collaboration, le 12 octobre.

Ce jour-là, un navire a quitté Nosy Be pour mettre le cap sur Seychelles. Une suspicion de trafic a conduit les douaniers, les gendarmes, les éléments de la police de l'air et des frontières avec un représentant de l'agence portuaire maritime et fluviale à le contrôler ensemble.

Aucune anomalie n'a été constatée. En réalité, le mode opératoire des contrebandiers aux alentours de nos côtes consiste à transborder les marchandises en pleine mer. Faute de moyens pour pouvoir mener des interventions, la douane a sollicité l'aide des autorités seychelloises pour qu'elles soumettent le navire à une contre-visite.

L'on a pu vérifier la présence d'or non déclaré au départ de Nosy Be. Les vingt trois kilos et demi de métal jaune ont été saisis. Un passager non enregistré depuis le premier contrôle se trouvait également à bord.

« L'exportation d'or étant formellement interdite, il s'agit d'un cas de contrebande et d' usage de faux », a communiqué la direction générale des douanes.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X