Niger: Les nuits du hip-hop à Niamey

Avis aux amateurs de hip-hop, à Niamey, au Niger. Deux nuits du hip-hop sont prévues, dans la capitale nigérienne, au centre culturel franco-nigérien Jean-Rouch. La première a eu lieu au soir du vendredi 22 octobre, avec la projection du documentaire « Lilwal » du réalisateur Frédéric Péchot qui retrace l'évolution du hip-hop nigérien. La seconde aura lieu au soir de ce samedi 23 octobre, avec un concert qui réunit des artistes « old school » et « new school ».

Sur le même podium, ce samedi soir, des anciens de la scène hip-hop comme Wass Wong et Lakal Kaney qui a produit le premier album du genre au Niger, mais aussi des plus jeunes comme Barakina ou MDM Crew.

Rassembler les générations

L'idée est de rassembler ces générations, selon le président de l'association Niger hip-hop, Frédéric Péchot: « Chacun fait sa musique de son côté. L'idée, c'est de ramener ces anciens dans ce hip-hop pour qu'ils puissent aussi travailler aujourd'hui avec ces jeunes et qu'ensemble, on puisse voir comment on peut rehausser le niveau de ce hip-hop.»

Frédéric Péchot voudrait que le hip-hop dont le public est aujourd'hui devenu plus confidentiel, retrouve son âge d'or du début des années 2 000: « Les jeunes ont commencé par la danse hip-hop. Au fil du temps, cela a évolué et les jeunes ont commencé à prendre le micro. De la mode, ce hip-hop est devenu un hip-hop engagé à travers des thèmes comme par exemple le mariage précoce, le sida, la drogue. C'était plutôt un hip-hop éducatif ».

Le hip-hop, partie intégrante du patrimoine nigérien

L'histoire du hip-hop nigérien, ses spécificités... Frédéric Péchot les raconte dans son documentaire Lilwal, diffusé au soir du vendredi 22 octobre, qu'il décrit aussi comme un document d'archive car le hip-hop fait, pour lui, partie intégrante du patrimoine culturel du Niger.

Sur « Tchimi Fonda », de Wass Wong, vous trouverez plus d'infos sur l'événement de ce samedi soir et sur les projections à venir du documentaire « Lilwal » de Frédéric Péchot, sur sa page Facebook.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X