Congo-Kinshasa: Forum sur la vaccination et l'éradication de la polio - Félix Tshisekedi satisfait des progrès réalisés

Donnant le coup d'envoi du deuxième Forum national en faveur de la vaccination et de l'éradication de la polio en République démocratique du Congo (RDC), le 21 octobre à Kinshasa, le chef de l'Etat s'est engagé à assurer, au cours des deux prochaines années, la couverture vaccinale de trois quarts d'enfants congolais et d'éradiquer la polio dans le pays.

Satisfait des résultats réalisés dans la vaccination des enfants et dans les efforts d'éradication de la polio, le président de la République a souligné que l'objectif reste de protéger au maximum possible, par la vaccination, les enfants des effets délétères des maladies évitables.

"Je suis heureux de vous annoncer que nos efforts conjugués ont commencés à produire des résultats concrets. En effet, alors que seulement 1/3 des enfants étaient complètement vaccinés lors de notre rencontre en 2019, aujourd'hui ce sont plus de la moitié des enfants congolais qui reçoivent l'ensemble de vaccin prévu dans notre calendrier vaccinal", a affirmé Félix Tshisekedi.

En seulement deux ans, a-t-il poursuivi, le pays a parcouru la moitié du chemin qu'il s'était fixé. Ces résultats jamais atteints auparavant pour la vaccination sont, a-t-il noté, la résultante de l'engagement de tous et du travail acharné des équipes de terrain. Le chef de l'Etat a souligné quu'il est autant plus significatif de l'avoir engrangé alors même que le pays faisait héroïquement face à d'autres défis d'urgence de santé, notamment les épidémies de la maladie à virus Ebola, de poliomyélite, de choléra ou encore de rougeole. Au nom de tous les enfants congolais et du sien propre, il a remercié tout le monde pour cette abnégation.

" Mais notre engagement renouvelé reposant sur notre amour pour nos enfants parviendra à bout comme d'habitude, lorsque nous y arriverons. Ces résultats placeront la RDC en position de leadership pour la région dans le domaine de la vaccination, encore une fois, unissons nos forces pour nos enfants", a indiqué le chef de l'Etat.

Félix Tshisekedi a, en outre, invité les Congolais ainsi que les partenaires à intensifier les efforts pour encore plus de résultats, pour compléter le travail de vaccination de tous les enfants qui servira, par ailleurs, de preuve que la couverture sanitaire universelle est réalisable dans ce pays, et arriver à atteindre les résultats concrets en rapport avec les engagements pris dans la lutte contre la poliomyélite. Il a cité, entre autres, la mise en œuvre du plan Mashako pour la relance de la vaccination de routine dans toutes les provinces, l'achat de vaccin par le gouvernement et la contribution directe des gouvernements provinciaux aux dépenses liées aux activités et au suivi de la vaccination.

L'Unicef salue les efforts de la Présidence dans la vaccination

Pour sa part, la directrice régionale adjointe de l'Afrique de l'ouest et du centre du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), le Dr Félicité Tchibindat, a eu des mots justes pour saluer le leadership et l'engagement de la présidence de la République et du gouvernement dans la lutte contre les maladies évitables par la vaccination et l'éradication de la polio. Pour elle, cet engagement montre une volonté de tenir et de respecter l'engagement pris par les chefs d'Etat africains en faveur de la vaccination à Addis Abeba, en action concrète pour le suivi et le développement des enfants congolais.

Tout en indiquant que l'organisation du deuxième Forum sous le leadership du président de la République est un message fort, une forme d'acte fondateur qui fera de la vaccination une priorité dans les actions gouvernementales, le Dr Tchibindat, par la même occasion, a souligné que son organisation et l'ensemble des partenaires sont venus renouveler la déclaration de Kinshasa en espérant qu'au sortir de ce deuxième forum, des solutions appropriées et durables soient trouvées pour notamment réaffirmer le leadership, la gouvernance et la responsabilité redditionnelle de l'ensemble des acteurs politico -administratifs, parlementaires, techniques, religieux, traditionnels, communautaires ainsi que la société civile. Ce forum, a-t-elle renchéri, est aussi en droite ligne de la vision de l'Unicef pour la réalisation de l'agenda 2030 pour un développement durable.

Dr Tchibindat a reconnu qu'il y a eu des progrès importants non seulement en terme de financement mais aussi de couverture vaccinale en RDC. Elle a également fait savoir que l'Unicef entend poursuivre le plaidoyer en faveur d'une ligne budgétaire garantie à long terme pour le financement de la vaccination dans le budget national et la mise en place des mécanismes nécessaires pour le décaissement rapide des fonds au niveau décentralisé.

Rappelons que ce deuxième forum organisé par le ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention, sous le haut patronage du président de la République, a connu bien d'autres interventions des différents partenaires du gouvernement de la RDC, notamment de la directrice régionale de l'Organisation mondiale de la santé pour l'Afrique, le Dr Matshidiso Moeti; du Dr Christopher Élias de " Bill et Melinda Gates Foundation "; du gouverneur de district 9150 de Rotary club international, Innocent Nkongo Budina Nzau; du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X