Burkina Faso: Pétition pour que le procès Sankara soit filmé

Palais de Justice
25 Octobre 2021

L'appel international a été signé par plusieurs intellectuels afin que le procès de l'assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons soit filmé.

Reporté dès son ouverture le 11 octobre dernier, le procès de l'assassinat du président Thomas Sankara et de ses compagnons reprend ce lundi matin (25.10) au tribunal militaire de Ouagadougou. Le report avait été initié à la demande des avocats des prévenus de la défense qui avaient déclaré qu'ils avaient trop peu de temps pour enquêter sur "20 000 pièces du dossier".

Autre polémique : le tribunal militaire a interdit l'enregistrement et la diffusion du procès. C'est pourquoi, le Réseau international Justice pour Sankarajustice pour l'Afrique a initié une pétition pour demander que la justice revienne sur cette décision.

"Nous, historiens, chercheurs, juristes, artistes, journalistes, militants associatifs ou politiques, citoyens, du monde entier, avons appris avec stupeur que, malgré la réquisition favorable de la procureure arguant du "but démocratique, historique et mémoriel ", le Tribunal militaire a refusé que le procès soit filmé et enregistré. De nombreuses voix se sont élevées au Burkina Faso pour demander que le procès soit diffusé et filmé en vue de la constitution d'archives historiques" ont écrit les auteurs de la pétition.

Au micro d'Eric Topona, Bruno Jaffré, un des sigataires, auteur d'ouvrages sur le Burkina et la révolution burkinabè, animateur du site thomassankara.net explique pourquoi il est important que le procès soit enregistré.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X