Madagascar: Antananarivo - Une journée sans eau et sans électricité

Une panne technique est survenue à Andekaleka, hier. L'impact a été important. Plusieurs quartiers d'Antananarivo ont été privés d'eau et d'électricité.

Coupure généralisée. Presque tous les quartiers de la capitale et des communes périphériques ont été privés d'eau et d'électricité, hier. Le matin, la coupure a duré plus de quatre heures dans certains quartiers. L'après-midi, des petites coupures répétitives sont survenues. Le soir, des clients de la Jirama ont encore enduré la privation d'électricité pendant une bonne heure. Et à chaque coup de tonnerre, l'électricité s'est éteinte. Cette longue et répétitive coupure d'eau et d'électricité a chamboulé la journée du dimanche de plusieurs familles.

« Nous avons cuit le riz dans un autocuiseur, avant de partir à l'église. En rentrant, le riz était encore cru. L'électricité a été coupée », déplore une habitante d'Antanimena. Une mère de famille, à Ambohitrarahaba a été, également, surprise par ces coupures, en rentrant chez elle, après le culte dominical. « Nous utilisons un réchaud électrique, d'habitude. Nous avons été obligés d'acheter du charbon pour cuire les repas. Heureusement que nous avons mis de côté de l'eau, ce qui nous a permis de préparer à manger. La vaisselle, nous n'avons pu la nettoyer qu'une fois l'eau rétablie », indique-t-elle.

Baisse des débits

D'autres ont été contraints d'acheter des packs d'eau minérale ou de manger dans des restaurants qui n'étaient pas épargnés par les impacts de cette panne. « Nous ne nous sommes pas préparés à cette coupure. », regrette un restaurateur à Antanimena. Ceux qui organisaient un événement ont dû utiliser du groupe électrogène. Les usagers de la Jirama n'ont pas été informés de ces coupures. Ceux qui on t contacté la ligne verte 3547 ont reçu comme explication l'existence d'une « panne technique » au centre hydroélectrique d'Andekaleka. « Andekaleka assure la majeure partie de l'approvisionnement en électricité.

C'est la raison pour laquelle, plusieurs quartiers ont été touchés par la coupure d'électricité. Une fois que le réseau d'électricité est perturbé, la coupure d'eau est, souvent, automatique.», indique une source auprès de cette entreprise publique. Après la coupure du matin, la Jirama a informé ses usagers, hier après-midi, que « suite à une panne technique de la centrale hydroélectrique d'Andekaleka, engendrant un gap dans la production d'électricité du réseau interconnecté d'Antananarivo (RIA), la Jirama prévoit de procéder à des coupures dans certaines localités situées sur le RIA. ». Ces coupures ont été programmées entre 18 heures et 21 heures, hier. Elles devraient durer une heure et demi, selon la précision de la Jirama.

La Jirama a rassuré ses clients qu'elle recherche des solutions durables, pour éviter la répétition de cette panne. La Jirama n'a pas précisé les raisons de la panne technique. On sait, toutefois, que pendant la période d'étiage octobre-novembre, le système hydroélectrique des centrales de la Jirama est souvent confronté à une baisse des débits d'eau. L'année dernière, les réserves d'eau d'Andekaleka ont été à sec, ce qui a provoqué du délestage à Antananarivo. Le manque de précipitations, durant la dernière saison de pluie n'a, certainement, pas amélioré la situation.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X