Cameroun: La coopération économique saluée

L'ambassadeur algérien en fin de séjour s'est félicité du partenariat avec notre pays au cours d'une audience avec le ministre des Finances mercredi dernier.

Merzak Bedjaoui, ambassadeur d'Algérie au Cameroun a été reçu mercredi dernier par le ministre des Finances. En fin de séjour, le diplomate est venu faire ses adieux à Louis Paul Motaze, non sans émotions. « Je vous assure que le fait de quitter le Cameroun va me poser beaucoup de problèmes parce que je suis resté ici six ans. C'est la première fois que ça arrive dans ma carrière de diplomate. Je vais rentrer dans mon pays, je vais réapprendre à vivre. J'ai laissé une partie de mon cœur ici. J'ai mes amis, mes habitudes, mes points de repères. Mais j'espère partir avec le sentiment du devoir accompli », a déclaré l'ambassadeur.

Parlant de devoir accompli justement, Merzak Bedjaoui aura contribué à la consolidation de la relation bilatérale Cameroun-Algérie à travers la signature de plusieurs accords. « Aujourd'hui l'arsenal juridique est assez étoffé et riche. Nous avons une dizaine d'accords bilatéraux dans divers domaines. Nous avons récemment signé un accord aérien. Donc Air Algérie va revenir et cela va booster la relation économique entre nos deux pays », s'est-il réjoui. Sur le plan politique, de la formation professionnelle, entre autres, l'Algérie s'illustre comme un partenaire stratégique.

« Nous allons essayer de consolider tout cela. L'Algérie a choisi depuis très longtemps le Cameroun comme pivot dans la région Cemac et nous allons travailler ensemble pour aller vers les autres pays. Nous sommes en train de mettre en place des outils. Le premier c'est la construction d'un port en Méditerrannée. On a l'autoroute Nord-Sud avec des bretelles vers le Mali, le Tchad et dès qu'on est au Tchad, on est au Cameroun », a indiqué l'ambassadeur. Celui qui a pris l'engagement de se faire l'ambassadeur du Cameroun partout où besoin sera dit, aussi avoir jeté les bases d'une collaboration dans le cadre de la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale. A ce sujet, il a pris attache avec la direction générale des Douanes pour voir ce qui peut être fait.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X