Tunisie: Najla Bouden appelle à l'unification des efforts au Moyen-Orient pour lutter contre les changements climatiques

Tunis/Tunisie — - La cheffe du Gouvernement, Najla Bouden, a appelé, lundi, à Riyad (capitale de l'Arabie Saoudite), à unifier les efforts dans la région du Moyen-Orient, pour lutter contre les répercussions des changements climatiques. Intervenant lors de l'ouverture des travaux de la première édition du sommet de l'initiative verte du Moyen-Orient qui se tient les 25 et 26 octobre courant, Bouden a souligné que les défis environnementaux actuels dépassent l'aspect environnemental, à d'autres aspects économiques, sociaux et humanitaires.

Et d'ajouter que la transition vers une économie verte nécessite la conjugaison des efforts de tous les pays pour accélérer le rythme de rétablissement économique et lutter contre le réchauffement climatique, d'ici l'an 2030, et ce, dans le cadre d'une approche globale et multidimensionnelle, dont la conception doit être faite par les gouvernements, en coordination avec le secteur privé et la société civile. Bouden a appelé, aussi, à recourir davantage à la recherche scientifique et à l'innovation technologique, afin de développer des solutions durables facilitant la transition vers une économie verte. Elle a recommandé d'encourager les projets porteurs dans ce domaine et de diversifier les sources de l'énergie verte, notamment les énergies solaire, éolienne... , d'autant plus que les facteurs climatiques dans nos pays sont favorables au lancement de ce genre de projets.

Et de souligner l'impératif de développer les technologies de pointe dans la région arabe et d'assurer l'échange d'expertise et le transfert technologique entre les pays développés et ceux en développement. L'objectif étant de parvenir à mettre en place des politiques d'économie verte dans tous les pays sur un pied d'égalité. Bouden a mis l'accent, en outre, sur l'importance de la finance verte, d'où l'importance de renforcer les investissements dans les projets de l'énergie renouvelable, de l'agriculture durable et de la construction écologique.

Elle a appelé les pays donateurs et les bailleurs de fonds internationaux à mobiliser des financements dédiés à ce genre de projets, au profit des pays en développement. Elle a estimé, dans ce cadre, qu'il est possible de transformer les défis rencontrés en opportunités réelles de coopération entre les pays pour booster le financement durable dans les différents secteurs d'activité.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X