Afrique: Le coup d'Etat devient la norme

25 Octobre 2021

Après le Mali, le Tchad et la Guinée, c'est au tour du Soudan de connaître un coup d'Etat mené par l'armée.

Le général Abdel Fattah al-Burhane, à la tête des autorités de transition au Soudan, a annoncé lundi dissoudre le gouvernement et le Conseil de souveraineté et décrété l'état d'urgence dans l'ensemble du pays, l'un des plus pauvres au monde.

Mais le général a réitéré son attachement à "la transition vers un Etat civil" et promis de créer les nombreuses institutions étatiques, comme la Cour suprême, qui auraient dû voir le jour il y a plusieurs mois, selon le calendrier de transition acté après le renversement de l'autocrate Omar el-Bachir en 2019.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X