Angola: Les chiffres d'affaires de Bodiva dépassent le milliard de kwanzas

Luanda — Le volume des transactions de la Bourse d'Angola (Bodiva), négociée sur le marché secondaire de la dette publique, a dépassé la barre de mille million de kwanzas, entre le 1er janvier et le 21 octobre de cette année.

Le chiffre d'affaires référencé, concernant les trois trimestres, représente une augmentation de 39,93%, par rapport à la même période l'an dernier (2020), selon un communiqué de presse de BODIVA auquel l'ANGOP a eu accès aujourd'hui.

Le document précise que le montant est le résultat de la participation active des membres de Bodiva, alliée à l'engagement, à la modernisation du marché et à l'augmentation de la confiance des entreprises.

«Nous pensons que cette augmentation constante du chiffre d'affaires reflète la participation active de tous les membres de Bodiva et leur engagement envers la modernisation du marché, ainsi que la confiance accrue des entreprises et des familles angolaises dans les instruments financiers disponibles pour la transaction, qui sont de plus en plus ajustés aux besoins du marché », dit-on dans la note.

Fondée en 2014, BODIVA est l'entité de gestion qui assure la transparence, l'efficacité et la sécurité des transactions sur les marchés réglementés des valeurs mobilières, dans le but de stimuler la participation des petits investisseurs et la concurrence entre tous les opérateurs.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X